Déclaration concernant l’affirmation des enfants et des jeunes transgenres

La déclaration qui suit de l’Association canadienne pour la formation en travail social (CASWE-ACFTS) et l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) clarifie notre position en ce qui concerne les enjeux touchant les enfants et les jeunes transgenres dans la formation en travail social et la prestation de services sociaux.

Les jeunes transgenres sont des jeunes qui expriment une identité de genre ou qui s’identifient à une identité de genre qui ne correspond pas aux attentes du courant dominant dans la société. Ces jeunes sont aussi parfois appelés « non-conformes sur le plan de l’identité de genre ou l’expression de leur genre », « créatif dans l’expression de leur genre ou dans leur identité de genre », et « d’expression ou d’identité non-binaire ». Dans les communautés autochtones, les jeunes transgenres peuvent utiliser le terme bispirituel ou l’un des nombreux termes qui sont employés au sein des Premières Nations pour désigner une expérience de genre qui ne correspond pas aux concepts européens concernant les sexes et les genres.

Au Canada, les recherches traditionnelles sur les enfants transgenres et les traitements à leur prodiguer sont souvent pathologisants.1 En accord avec les pratiques et les recherches émergentes, les principes suivants reflètent la position jointe concernant la façon dont les intervenants en travail social, les chercheurs et les éducateurs dans le domaine du travail social devraient répondre aux jeunes transgenres.

  • La diversité sexuelle et de genre doit être respectée en tant qu’expression de la diversité humaine.
  • Les jeunes transgenres doivent être considérés selon le genre auquel ils s’identifient, conformément aux valeurs 1 et 2 du Code de déontologie2 de l’Association canadienne des travailleurs sociaux (CASW) (Valeur 1, Respect de la dignité et de la valeur inhérentes des personnes et Valeur 2, Poursuite de la justice sociale) et au principe 9 des Normes d’agrément de la CASWE-ACFTS (Les normes prônent et appuient la diversité et la justice sociale dans tous les aspects ou domaines des programmes de travail social).3
  • Des rôles respectés pour les personnes transgenres existaient dans plusieurs communautés des Premières Nations avant la colonisation.4 Les travailleurs sociaux devraient appuyer les alliés autochtones dans la réaffirmation des connaissances traditionnelles en ce qui concerne la diversité des genres.
  • Les rôles de genres restrictifs sont le reflet d’idées reçues sexistes, racistes, hétéro-normatives et cisnormatives5 et sont néfastes pour tous, peu importe l’identité de genre. Les travailleurs sociaux devraient s’engager sur la voie de l’apprentissage continu pour reconnaître et éliminer ces idées reçues dans leur profession.
  • L’identité de genre constitue un élément fondamental de l’être humain. Toute tentative de la part d’un professionnel de changer l’identité ou l’expression de genre d’un jeune pour le faire correspondre aux normes sociales est considérée comme contraire à l’éthique et constitue un abus de pouvoir et d’autorité.6 Plus spécifiquement, les travailleurs sociaux devraient rejeter toute tentative visant à empêcher un enfant de devenir une personne transgenre, transsexuelle,  bispirituelle, gai, lesbienne ou allosexuelle.
  • Des recherches ont démontré que le soutien de la famille par rapport au genre choisi ou exprimé par un jeune est un élément essentiel au bien-être de ce jeune7, 8. Les praticiens en travail social travailleront avec les familles en tenant compte des différences culturelles pour favoriser l’affirmation en tant qu’aspect d’un mode de parentage sain et s’assureront que les placements en vue d’une adoption, en famille d’accueil ou en foyer de groupe, procurent un milieu permettant d’affirmer la diversité sexuelle et de genre de l’enfant.
  • Les travailleurs sociaux interviendront au sein de leur profession, avec d’autres professionnels et au sein de la société dans son ensemble pour s’assurer que les jeunes transgenres s’affirment dans tous les aspects de leur vie. Les travailleurs sociaux travailleront avec les médecins praticiens au besoin pour donner suite aux demandes de traitements médicaux formulées par des jeunes pour contrôler la puberté ou pour assurer la transition vers un nouveau genre.
  • Les éducateurs en travail social promouvront le contenu de cours traitant de pratiques efficaces pour soutenir les groupes de personnes transgenres, en accord avec les points 3 et 4 des Normes d’agrément3 de la CASWE-ACFTS (Promouvoir les droits de la personne et la justice sociale et Soutenir et développer la diversité en tenant compte des sources structurelles des inégalités). Les chercheurs dans le domaine du travail social soutiendront l’autodétermination des personnes transgenres.
  • La profession de travailleur social devrait intégrer les principes de la présente déclaration, qui concerne les enfants et les jeunes transgenres, en ce qui a trait aux normes d’agrément, à l’éthique et aux normes de pratique de la discipline.

Pour plus de renseignements :

Jake Pyne
Trudeau Scholar & Vanier Scholar
PhD Student
School of Social Work
McMaster University
[email protected]

Nick Mulé
Associate Professor
School of Social Work 
Faculty of Liberal Arts and Professional Studies        
York University
[email protected]

1.       Par exemple voir : Zucker, K. et Bradley, S. (1995).  Gender Identity Disorder and psychosexual problems in children and adolescents. New York: The Guilford Press.

2.       CASW-ACTS. (2005). Code of Ethics. Document provenant de: http://www.casw-acts.ca/en/what-social-work/casw-code-ethics.

3.       CASWE-ACFTS Standards of Accreditation. Document provenant de: http://caswe-acfts.ca/commission-on-accreditation/.

4.       Jacobs, S.E., Thomas, W. & Lang, S. (1997). Two-Spirit People: Native American Gender Identity, Sexuality, and Spirituality. University of Illinois Press.

5.       La Cisnormativité fait référence à l’idée selon laquelle toute personne est ou doit être Cisgenre (Pas transgenre ou transsexuel).

6.       L'Association mondiale professionelle santé pour les transgenres, Inc. (WPATH) précise que : “Treatment aimed at trying to change a person’s gender identity or lived gender expression … is no longer considered ethical” (p.2).  WPATH (2012).               Standards de Soins : pour la santé des personnes transsexuelles, transgenres et de genre non-conforme. 7ième version. Association mondiale Professional santé pour les transgenres.

7.       Travers, R., Bauer, G., Pyne, J., Bradley, K., Gale, L., & Papadimitriou, M. (2012). Impact of strong parental support for trans youth: A report prepared for Children’s Aid Society of Toronto and Delisle Youth Services. Document provenant de :                   http://transpulseproject.ca/wp-content/uploads/2012/10/Impacts-of-Strong...

8.       Ryan, C., Russell, S., Huebner, D., Diaz, R., & Sanchez, J. (2010). Family acceptance in adolescence and the health of LGBT young adults. Journal of Child and Adolescent Psychiatric Nursing, 23(4), 205–213.