Le service social, comme en fait foi son long historique, joue un rôle important dans la prestation à long terme de soins aux personnes – principalement, mais sans s’y limiter, aux personnes âgées dans des foyers de soins personnels, dans des établissements de soins de longue durée et dans des centres de réadaptation. Les travailleurs sociaux exercent leur profession en collaboration avec divers professionnels oeuvrant dans un milieu de soins de santé.

Dans la plupart des régions, les établissements de santé emploient des travailleurs sociaux qui possèdent, au minimum, un baccalauréat en service social. La plupart des travailleurs sociaux participent de manière continue à des activités de développement professionnel dans le but de peaufiner leurs connaissances et leurs compétences.

Le principal mandat des travailleurs sociaux oeuvrant dans le champ des soins de longue durée est d’assurer la promotion et la défense des intérêts des résidents et de leurs familles. Ils s’intéressent principalement aux incidences sociales et affectives des défaillances physiques et mentales, à la préservation et à l’amélioration du fonctionnement physique et social ainsi qu’à la préservation et à l’amélioration du fonctionnement physique et social ainsi qu’à la promotion du fonctionnement physique et social ainsi qu’à la promotion de la santé physique et mentale en vue d’assurer une qualité de vie optimale au résident. L’accent est mis sur la mise à contribution des forces existantes, la mise en valeur des adaptations et la modification des risques qui font obstacle à une qualité de vie optimale.

Les travailleurs sociaux jouent un rôle clé :
• En répondant aux demandes de renseignements et en contribuant à l’éducation des gens de la collectivité au sujet du système de santé actuel, de même qu’en leur aidant à s’y retrouver ;
• En mettant à contribution leur expertise psychosociale en lien avec divers aspects des soins (par exemple, en aidant tant le personnel que les résidents à composer avec l’agonie et la mort, de même qu’avec des émotions telles que la culpabilité, la colère et la peur) ;
• En appuyant, en élaborant ou en mettant en oeuvre des programmes novateurs ;
• En améliorant les soins aux patients, notamment en faisant la promotion d’approches holistiques, en assurant le maintien d’une relation thérapeutique avec le résident et sa famille, en offrant des services de counseling spécialisé aux personnes et aux familles, en faisant la promotion des droits et des intérêts des
résidents, en organisant des groupes de soutien aux familles, des conseils de famille et des conseils de résidents, et en assurant la coordination avec d’autres services communautaires ;
• En faisant la promotion d’une ambiance et d’attitudes positives et en jouant un rôle de premier plan en vue de contrer les stéréotypes, la stigmatisation et la discrimination ;
• En partageant la responsabilité de l’éducation des résidents, des familles et de leurs collègues et de la contestation du statu quo dans le contexte de leurs revendications au non des résidents ;

Les services offerts par les travailleurs sociaux aux cours des diverses phases d’hébergement – la pré-admission, l’admission, l’hébergement, les congés, les transferts ou la mort – sont essentiels au bien-être des résidents des établissements de soins de longue durée et de leurs familles.

La phase de la pré-admission
Dans bien des cas, le travailleur social est le premier contact avec l’établissement qu’auront le résident ou sa famille. Le résident éventuel et les membres de sa famille commencent à peine à aborder avec la difficile tâche de composer avec leurs sentiments relatifs à un placement à long terme. Le travailleur social leur fait visiter les lieux en leur fournissant de l’information, procède à une évaluation des besoins du résident, et entreprend d’établir une relation avec le résident et les membres de sa famille – une relation qui évoluera au fils des diverses phases, depuis l’admission jusqu’à l’octroi du congé final.

La phase de l’admission
Il est essentiel d’aider le résident et sa famille à se familiariser avec l’établissement et les ressources qu’il offre pour assurer leur adaptation future et leur bien-être. Le travailleur social coordonne le processus d’admission pour tous les résidents, faisant office d’agent de liaison entre le résident et sa famille, d’une part, et tout autre organisme communautaire impliqué, d’autre part. Au cours de la phase qui suit l’admission, bon nombre de résident et sa famille, d’une part, et tout autre organisme communautaire impliqué d’autre part. Au cours de la phase qui suit l’admission, bon nombre de résidents et membre de leurs familles ont besoin de counseling pour s’adapter. Il se pourrait qu’une intervention intensive de service social s’impose à cette étape dans le but de :

• Fournir un appui à un résident et aux membres de sa famille qui ont de la difficulté à accepter l’idée d’un placement, cet appui pouvant prendre la forme de counseling, d’une médiation, d’une représentation ;
• Aider les membres de la famille à redéfinir leur rôle et la nature de leurs relations ;
• Compléter une histoire sociale et une évaluation psychosociale ;
• Éduquer le résident et les membres de sa famille au sujet des directives de soins anticipés et de la prise de décision en matière de soins de santé ;
• Servir d’intermédiaire et aider à résoudre les conflits qui pourraient survenir ;
• Faciliter et assurer la participation du résident et des membres de sa famille à la première conférence de cas et au processus de planification des soins.

La phase de l’hébergement (phase des soins continus)
Au cours de cette phase, les efforts du travailleur social auprès du résident et des membres de sa famille ont pour but de faciliter l’intégration du résident dans son nouvel environnement, alors qu’il s’efforce de préserver son identité et son autonomie. Cela se fait :

• En favorisant une planification axée sur le résident et sa famille ;
• En travaillant de manière proactive avec le client et l’équipe en vue de résoudre les difficultés d’ordre personnel ou comportemental auxquelles le résident pourrait être confronté ;
• En trouvant et en organisant les ressources requises, mettant à contribution la capacité du travailleur social de comprendre l’interaction entre les systèmes et de préciser les ressources dont pourrait profiter le résident :
• En agissant comme intermédiaire dans le cas de différents qui pourraient survenir entre le résident et sa famille ou l’équipe ;
• En participant en qualité de membre d’une équipe multidisciplinaire à la planification continue des soins et en faisant participer le résident et les membres de sa famille dans la mesure du possible.

Les congés/transferts/décès
Le travailleur social facilite la réinsertion communautaire de résident ou, le cas échéant, son transfert dans un autre établissement. Il pourrait aussi arriver que le résident et les membres de sa famille aient besoin de conseils en matière de deuil au cours des dernières étapes de la vie ou à l’occasion d’un décès.

Préparé par :
Manitoba Association of Personal Care Home Social Workers