Le Prix pour services distingués du Mois national du travail social de l'ACTS est décerné chaque année par l'Association canadienne des travailleurs sociaux (ACTS) à l'occasion du Mois national du travail social, à une personne ou à un groupe d'individus choisis parmi leurs membres par chaque organisation partenaire de l'ACTS. Certaines provinces peuvent choisir de soumettre des candidatures moins fréquemment. Les critères de mise en candidature sont établis par les organisations provinciales / territoriales.

2021

Équipe de rédaction des «Youth in Care Chronicles»

Alberta College of Social Workers

Équipe de rédaction des Youth in Care Chronicles

Cody Murrell, B.Serv.Soc., TSI

Dorothy Badry Ph.D., M.Serv.Soc., TSI

Erin Leveque, B.Serv.Soc., TSI

Megan Mierau, M.Serv.Soc., TSI

L’équipe de quatre Travailleuses sociales a volontairement mené un projet passionnant pour développer et publier les Youth in Care Chronicles, c’est-à-dire les Chroniques des jeunes pris en charge. Ce livre présente les récits des expériences vécues par d’anciens jeunes pris en charge, aujourd’hui adultes résilients, qui veulent faire entendre leur voix et partager leurs histoires. Les récits de 18 anciens jeunes pris en charge offrent un regard neuf et vulnérable sur le fait d’avoir grandi dans le système de protection de l’enfance et de se tourner vers l’avenir avec un espoir et une résistance sans limites. Un élément essentiel de ce livre est un guide d’apprentissage co-rédigé par l’équipe éditoriale, qui est un outil innovant pour inspirer et favoriser la croissance et le développement professionnels des travailleurs sociaux en exercice dans le domaine de l’aide à l’enfance et à la jeunesse, créé pour informer sur les meilleures pratiques.

Serena Lewis

Nova Scotia College of Social Workers

Serena Lewis (elle) vit et travaille dans la campagne néo-écossaise, sur le territoire ancestral et non cédé des Mi'kmaqs.

Elle est fière d’être la mère de deux fils et d’un chien en plus d’être une travailleuse sociale inscrite.

Serena a eu le privilège professionnel de travailler dans les domaines de la santé mentale (personnes âgées et adultes), des services correctionnels fédéraux (avec les femmes incarcérées), de SchoolsPlus, du travail et de l’enseignement supérieur, ainsi qu’au sein du réseau de la santé. Elle est passionnée par la pratique communautaire.

Serena est une animatrice locale, nationale et internationale sur les thèmes de la mort et du deuil. En tant que membre de la Canadian Grief Alliance, elle croit que dans un pays doté de ressources et de diversité, nos vies, et donc aussi nos morts, comptent. Elle est une ardente défenseuse de la sensibilisation au deuil, en soulignant l’intersectionnalité des personnes endeuillées.

Shelly Birnie-Lefcovitch Ph.D., M.Serv.Soc., TSI

Newfoundland and Labrador Association of Social Workers

Le Newfoundland and Labrador College of Social Workers (NLCSW) a le plaisir d’annoncer que le lauréat du Prix d’excellence pour service insigne de l’Association canadienne des travailleurs sociaux pour 2021 est le M. Shelly Birnie-Lefcovitch, Ph. D., TSI. Ce prix célèbre 50 ans d’engagement dans la profession du travail social en tant que praticien, universitaire, chercheur et dirigeant.

M. Shelly a obtenu une maîtrise en service social à l’université McGill en 1971 et un doctorat à l’université Wilfred Laurier en 1996. Il a commencé sa carrière en travaillant avec des enfants, des adolescents et leurs familles à Timmins, en Ontario. Il a ensuite passé 24 ans à l’université de Guelph, où il a occupé divers postes liés aux affaires étudiantes. Il est passionné par l’éducation et ses recherches se sont concentrées sur la création d’opportunités, de politiques et de structures pour soutenir les nouveaux étudiants, en particulier ceux des communautés rurales, afin qu’ils réussissent leur transition du secondaire à l’université.

En 1998, M. Birnie-Lefcovitch a accepté un poste de professeur à la faculté de service social de l’université Memorial, avec une nomination conjointe au centre de bien-être des étudiants, où il a continué à avoir un impact direct sur la vie des étudiants et à améliorer les politiques et les pratiques de l’université. Il a été directeur de l’école de travail social de l’université Memorial pendant sept ans. En plus de son rôle administratif, il est un enseignant dévoué et a dispensé des cours sur le terrain à plus de 20 étudiants en licence et en M.Serv.Soc., a supervisé les recherches des étudiants et a siégé à de nombreux comités tant au sein de l’école de travail social que dans la communauté au sens large.

M. Shelly a été un membre actif de l’Association canadienne pour la formation en travail social, de l’Association canadienne des doyens et directeurs d’écoles de travail social et de l’Association canadienne des services aux étudiants des collèges et universités. Il a participé activement à l’Association des travailleuses et travailleurs sociaux de l’Ontario (ATTSO) dans les années 1980 et a apporté une contribution substantielle à la NLCSW (anciennement l’Association des travailleurs sociaux de Terre-Neuve-et-Labrador) en siégeant pendant neuf ans au conseil d’administration en tant que membre exécutif général et au sein des comités de planification des conférences éducatives.

Véritable leader, M. Shelly fait preuve de sagesse, de respect, de gentillesse et d’équité dans ses interactions, y compris lorsqu’il est confronté à des situations difficiles. Il a eu une influence considérable sur la vie de ses étudiants, de ses collègues et de sa communauté. C’est un travailleur social qui a toujours incarné les valeurs de la profession tout au long de sa carrière d’universitaire, veillant à ce que son enseignement, son instruction sur le terrain et sa supervision inculquent l’éthique, les connaissances et les compétences du travail social auxquelles il est si profondément dévoué. Son travail administratif et politique a fait avancer les structures et les pratiques qui soutiennent les personnes qui sont en contact avec ces systèmes.

Les travailleuses et travailleurs sociaux de Terre-Neuve-et-Labrador félicitent le M. Shelly Birnie-Lefcovitch et lui présentent leurs meilleurs vœux.

Simone Fournel

Association of Social Workers in Northern Canada

Simone Fournel est une stratège principale en matière de politiques et de projets pour les services à la famille et à l’enfance du gouvernement du Yukon. Elle a obtenu une licence de l’Université de Dalhousie en 2002 et une maîtrise en service social de l’Université de Calgary en 2006. Au cours de sa carrière, elle a occupé divers postes dans le domaine de la protection de l’enfance et a réparti la plupart de ses activités entre les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon. Elle a participé à l’ASWNC en tant que membre dans ces deux territoires. Pendant son séjour dans les T.N.-O., elle a contribué à l’élaboration réussie de la réglementation sur le travail social pour ce territoire. Elle vit et travaille actuellement à Whitehorse, au Yukon. Depuis qu’elle a rejoint les services à la famille et à l’enfance du Yukon, elle a travaillé à la gestion et a joué un rôle clé dans un certain nombre d’initiatives importantes visant à réduire le nombre d’enfants pris en charge et à améliorer leurs résultats à long terme.   Parmi celles-ci, on peut citer le projet « Honouring Connections », la mise en place de « Signs of Safety » comme modèle de pratique et le développement d’un système de gestion des cas familiaux. « Honouring Connections » est une initiative conjointe avec les Premières nations du Yukon qui s’est engagée à examiner la situation de chaque enfant pris en charge et à explorer les options de réunification ou de renforcement de son lien avec sa famille, sa communauté et sa culture. « Signs of Safety » a été choisi comme modèle de pratique pour le Yukon, sur recommandation des Premières nations du Yukon, pour son approche fondée sur les points forts et l’accent mis sur l’établissement de relations. Le système de gestion des dossiers familiaux, qui est sur le point d’être mis en service, permettra de moderniser le système de tenue des dossiers du Yukon et d’améliorer les normes d’assurance qualité. Le Prix d’excellence pour service insigne de l’ASWNC récompense Simone pour sa contribution à l’amélioration des pratiques de protection de l’enfance dans le Nord.

Susan Curley

PEI Association of Social Workers

Le niveau de dévouement de Susan Curley envers ses clients et les valeurs de notre profession est du plus haut niveau et sert d’exemple aux autres travailleuses et travailleurs sociaux de l’Île-du-Prince-Édouard. Elle a été reconnue cette année pour ces valeurs après avoir été mise en candidature par une collègue qui, comme Susan, est travailleuse sociale à l’hôpital Queen Elizabeth (QEH) à Charlottetown.

Susan est actuellement la travailleuse sociale affectée à l’unité médicale du QEH. Son travail en tant qu’intervenante en préservation familiale pour les services de protection de l’enfance (à partir de 1987) l’a amenée à s’intéresser au travail social. Cet intérêt grandissant, elle a obtenu un baccalauréat en service social (B.Serv.Soc.) du programme à distance de l’Université Memorial de Terre-Neuve en 2000. Après avoir obtenu son diplôme, elle a travaillé pour les services de protection de l’enfance à Montague, puis a effectué un mandat au QEH. De 2006 à 2011, Susan a travaillé au sein de l’équipe de ressources des services à l’enfance et à la famille à Charlottetown. Son travail consistait à évaluer et à approuver des familles d’accueil et d’adoption potentielles et à travailler avec les familles et les enfants et jeunes pris en charge. En 2011, Susan a travaillé pour Homecare à Charlottetown, avant de passer au QEH en 2012 (où elle est toujours). C’est également la même année que Susan a obtenu sa maîtrise en service social (M.Serv.Soc.), également à Memorial. Au QEH, son dévouement et son dynamisme pour ses clients sont visibles, même si Susan se déplace discrètement dans l’hôpital.

Susan et son mari Allan ont deux fils adultes. Susan parle ouvertement de sa philosophie de la pratique du travail social : « Essentiellement, notre rôle est de rencontrer les clients là où ils sont. C’est leur histoire qui est finalement importante. »

Tous les membres du CTSM qui ont fourni des services et soutenu les Manitobains pendant la pandémie de COVID-19

Manitoba College of Social Workers

En l’honneur du dévouement des travailleurs sociaux de toute la province, c’est avec beaucoup de fierté et d’appréciation que l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) et le Collège des travailleurs sociaux du Manitoba (CTSM) remettent le Prix d’excellence pour service insigne de l’ACTS 2021 aux personnes suivantes :

Tous les membres du CTSM qui ont fourni des services et soutenu les Manitobains pendant la pandémie de COVID-19.

Pour vos connaissances, vos compétences, votre compassion, vos sacrifices et votre engagement professionnel — nous vous voyons, nous vous remercions et nous sommes à vos côtés !

Travailleuses et travailleurs sociaux britanno-colombiens du secteur de la santé
Un affiche qui porte les mots 'Thank you HealthCare Workers!'

British Columbia Association of Social Workers

Déclarée par le gouvernement provincial, la Semaine du travail social de Colombie-Britannique célèbre les réalisations des travailleuses et travailleurs sociaux du 14 au 20 mars 2021. Les travailleurs sociaux de toute la Colombie-Britannique planifient des activités qui mettront en évidence leur contribution essentielle à la santé et au bien-être de leurs concitoyens. Le thème pour 2021 est Le travail social est essentiel.

La COVID-19 a mis en évidence les inégalités dans notre société et les travailleurs sociaux ont pris des mesures pour répondre à cette pandémie en fournissant des services essentiels. Cette importance n’a jamais été aussi évidente que dans le domaine des soins de santé, où les travailleurs sociaux opèrent avec des ressources limitées et souvent dans des environnements à risque. La BC Association of Social Workers est fière de décerner le Prix d’excellence pour service insigne de l’ACTS CB aux travailleuses et travailleurs sociaux du secteur de la santé qui sont en première ligne de la lutte pour contenir la pandémie. Dans leurs nombreux rôles, nous savons qu’ils travaillent dur pour s’assurer que les individus, les familles et les communautés disposent des ressources dont ils ont besoin pour gérer et qu’ils apportent du réconfort aux patients gravement malades et à leurs familles.

2020

Annette King, MSW

Association of Social Workers in Northern Canada

Née et élevée au Yukon, Annette y a consacré plus de 25 ans de sa vie au travail social. Elle a travaillé, développé et dirigé des changements systémiques au sein d’organisations gouvernementales. Elle s’associe à d’autres personnes qui ont le même dévouement et la même passion pour améliorer les conditions de vie des autres. Comme clinicienne, dirigeante et maintenant défenderesse des enfants et des jeunes au Yukon, elle est un exemple de la façon dont l’éthique et les valeurs du travail social influencent le travail au niveau individuel et structurel.

En plus de servir les enfants et les jeunes à titre individuel et de superviser un petit groupe d’employés qui travaillent dur, le Yukon Child and Youth Advocate Office a travaillé à l’établissement de systèmes et de processus pour mener des examens systémiques des problèmes auxquels sont confrontés les enfants dans le territoire. Au printemps 2019, Annette et son équipe ont publié les résultats d’une étude sur le système des foyers de groupe territoriaux et, en janvier 2020, le Bureau a annoncé une étude sur les obstacles à la scolarisation. L’approche d’Annette, qu’elle soit systémique ou individuelle, est toujours centrée sur la voix des jeunes à chaque étape du processus.

Annette a suivi une formation en travail social au Red Deer College et à l’Université de Calgary. Elle a enseigné et supervisé des étudiants en stage dans le cadre du programme de licence en travail social au Yukon College. Nous pensons que l’engagement d’Annette envers les valeurs de la profession représente l’essence même d’un service insigne.

Bryany Denning, M.SC., MSW, RSW

Association of Social Workers in Northern Canada

Bree Denning est une défenderesse de la justice sociale dans les Territoires du Nord-Ouest. Elle est actuellement directrice générale de la Yellowknife Women’s Society.

Dans son rôle de directrice générale de la Yellowknife Women’s Society, elle est responsable de la mise en place d’un projet de logement d’abord dans les T.N.-O., d’un programme de sensibilisation dans la rue, de deux camps de guérison de jour pour les femmes vulnérables et sans-abri, d’une unité de location de huit chambres individuelles pour les femmes sans abri, ainsi que du Yellowknife Work Ready Program (un programme d’emploi pour les personnes sans abri et sans emploi). Bree assure également la direction et l’orientation des programmes existants de la Yellowknife Women’s Society, notamment un refuge pour femmes, une garderie et un programme pour les femmes enceintes et les nouveaux parents marginalisés. Les services qu’elle a rendus à la communauté de Yellowknife, en tant que travailleuse sociale qui place la justice et la réconciliation au cœur de son travail, méritent le Prix d’excellence pour service insigne 2020 de l’Association canadienne des travailleurs sociaux.

 

Jennifer Douglas, BSW, RSW

Manitoba College of Social Workers

Jennifer Douglas, travailleuse sociale du programme d’anglais langue seconde pour adultes de la division scolaire de Winnipeg, est la lauréate manitobaine du Prix pour service insigne 2020 de l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS). 

Jennifer est très respectée pour son approche collaborative et novatrice en matière de leadership qui a favorisé la création de communautés et de partenariats positifs. Son engagement envers le travail d’équipe intensif, ses compétences exceptionnelles en travail social et sa compréhension compatissante des diverses valeurs, normes et expériences culturelles ont renforcé la confiance, la réussite scolaire et le bien-être général des étudiants et de leurs familles. 

Le Manitoba College of Social Workers est heureux de féliciter Jennifer Douglas, membre exceptionnel et apprécié du milieu du travail social au Manitoba, pour ses services exceptionnels.

Lynn Labrecque King, M.Serv.Soc., TSI

Alberta College of Social Workers

Lynn King est une travailleuse sociale et une leader compatissante qui compte 35 ans de service dans le domaine du travail social.

Lynn est connue au niveau national parmi ses collègues professionnels. Elle a contribué à réintégrer l’ACSW au sein de l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) pour que l’Alberta ait une voix nationale. Lynn a été présidente du Conseil canadien des organismes de réglementation en travail social et a contribué à la prise en compte de la mobilité interjuridictionnelle des travailleurs sociaux au Canada. 

Tout au long de sa carrière de travailleuse sociale, Lynn a fait preuve de ténacité, de créativité et de leadership collaboratif dans les différents rôles qu’elle a occupés, tant au sein des services à l’enfance de l’Alberta que lorsqu’elle était directrice générale et registraire de l’Alberta College of Social Workers. Grâce à ses valeurs fondamentales que sont la sollicitude, la communication et la collaboration, elle a insufflé à la profession la fierté et le service tout en visant l’excellence. C’est une dirigeante exemplaire, qui fait preuve d’intégrité et traite les autres avec gentillesse, dignité et respect.

Mary Leslie MSW, RCSW

British Columbia Association of Social Workers

Mary Leslie a obtenu sa maîtrise en travail social de la British Columbia School of Social Work en 1969. Elle a aussi été membre de la faculté à temps partiel de 2008 à 2013. Mary a plus de 30 ans d’expérience dans le domaine des soins de santé, notamment au sein de la BC Cancer Agency et du programme de soins palliatifs de Burnaby. En outre, elle exerce en cabinet privé depuis 2001. Enfin, elle est clinicienne au Satir Institute of the Pacific.

     Mary participe largement au niveau des directions et des conseils d’administration et a présenté des webinaires pour l’ACTS ainsi que des présentations et des ateliers pour la British Columbia Association of Social Workers (BCASW). Elle a été publiée dans le Canadian Journal of Counselling (2003), le Satir International Journal (2016) et Perspectives. Elle est une bénévole de longue date au sein de la BCASW et une collègue appréciée qui est prête à partager son expertise et sa compassion.

     Expérimentée dans une forme de pratique multimodale comprenant le conseil en face à face, par téléphone et par vidéo sécurisée, elle s’est tenue au courant de la technologie pour élargir sa pratique et rendre le conseil plus accessible à ceux qui ne peuvent pas utiliser les formes traditionnelles.

    Certaines des premières expériences de Mary en matière de travail social ont été révolutionnaires et inspirantes. Elle a fait partie de l’équipe qui a mis en place une clinique de santé communautaire au centre-ville de Vancouver et elle a travaillé avec la Children’s Foundation. Plus tard, à St Paul’s, aux hôpitaux Lion’s Gate et au Northshore Health Unit, elle a participé à la mise en place du programme de soins palliatifs Closer To Home.

    Mary a fait du bénévolat en 2006 dans des camps pour enfants vulnérables et orphelins d’Afrique du Sud. Elle a mis en place un système d’orientation avec les services sociaux locaux. Elle a beaucoup travaillé en Colombie-Britannique pour des causes liées à la justice sociale, à la paix et à l’environnement. Mary est une porte-parole éloquente et persistante, dont la clarté, l’équité, la douceur et la compassion attestent sa conviction d’agir pour un monde sûr et juste.

Michelle Ryan MSW, RSW

Newfoundland and Labrador Association of Social Workers

La lauréate du Prix pour service insigne 2020 de l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux est Michelle Ryan MServ.Soc., TSI. Ce prix célèbre son leadership exceptionnel dans le domaine du travail social.

Michelle est titulaire d’un bacc. et d’une maîtrise en travail social de l’Université Memorial. Au cours des 32 dernières années, elle a incarné les valeurs de la profession en maintenant son engagement envers les clients et en travaillant sans relâche pour améliorer les systèmes de santé et les systèmes sociaux de sa province.

Actuellement, Michelle est directrice de la qualité, de la sécurité des patients et de la gestion des risques à Eastern Health. Elle a précédemment occupé les postes suivants : directrice du bureau des effets indésirables sur la santé ; directrice régionale des services communautaires pour enfants ; directrice de la planification et de la qualité ; coordinatrice provinciale des services aux enfants et aux jeunes ayant des besoins spéciaux ; directrice de la santé mentale et des toxicomanies ; directrice du travail social ; coordinatrice des toxicomanies et assistante sociale pour enfants. 

Dans chacun de ces postes, Michelle s’est consacrée à l’amélioration de la qualité de vie des individus, des familles et des communautés. Décrite comme une « visionnaire pragmatique et stratégique », Michelle a une compréhension aiguë des systèmes et de la manière d’apporter des changements positifs. Elle a utilisé ses excellentes compétences en matière de communication et de leadership pour relever les défis complexes des systèmes de soins de santé et de protection de l’enfance. En tant que collaboratrice, collègue et leader appréciée, elle crée des environnements de travail positifs tout en encadrant et en guidant les nouveaux leaders.

En outre, Michelle a activement contribué à l’avancement de la profession de travailleur social en tant qu’instructrice de terrain pour les programmes de M.Serv.Soc. et de TSI, conférencière invitée et instructrice à temps partiel. Elle a contribué au travail de la NLASW en tant qu’ancienne présidente des comités d’assurance qualité et de discipline.

Les travailleurs sociaux de Terre-Neuve-et-Labrador félicitent Michelle et lui adressent leurs meilleurs vœux.

S Brad Delong, MSW, RSW

New Brunswick Association of Social Workers / L'association des travailleuses et des travailleurs sociaux du Nouveau-Brunswick

Ayant obtenu sa maîtrise en 1990, Brad DeLong a entrepris sa carrière de travailleur social au sein de Services correctionnels Canada avant de se joindre à la Société John Howard à Ottawa comme superviseur du programme entre 1992 et 1996. Pendant son séjour, il a été contacté par une société du Colorado, appelée Rebound, pour concevoir et lancer la composante clinique d’un camp d’entraînement en Floride.

À son retour, il a été sollicité par le premier ministre de l’Ontario pour soumissionner en vue de l’ouverture d’un camp d’entraînement pour jeunes délinquants, qui est devenu le premier camp de discipline stricte à Moonstone. Brad a travaillé avec une équipe interdisciplinaire et a développé et mis en place la composante clinique de ce camp avant de se joindre aux services à l’enfance et à la famille de Kinark, puis de rentrer au Nouveau-Brunswick.

De 2000 à 2011, Brad a travaillé à Family Plus de Saint John (Nouveau-Brunswick) en tant que clinicien privé auprès des enfants, des jeunes et des familles. C’est au cours de ces 11 années que Brad a monté le programme Familles en transition (FET) et formé le personnel. La base de ce programme global était de travailler avec les familles dans leur propre maison et de collaborer avec d’autres agences/praticiens uniquement axés sur l’enfant et les parents individuels. Le programme a ciblé les familles en crise avec le potentiel des enfants allant en famille d’accueil.

Le programme FET a entraîné un changement de paradigme dans la région. Le concept a été très bien accueilli par de nombreuses agences gouvernementales et a connu un grand succès, car la clé était de fournir à l’enfant et à la famille concernés les services sociaux nécessaires au domicile familial et non dans un bureau.

En 2008, Brad a ouvert son propre cabinet privé appelé Family Matters et il a continué à travailler dans le secteur privé, même après avoir rejoint l’équipe des enfants et des jeunes des services de santé mentale à Sussex (Nouveau-Brunswick) en tant que superviseur. Il est ensuite devenu le superviseur de l’équipe de prestation de services intégrés (PSI) de Hampton de 2016 jusqu’à son décès soudain en mars 2018.

Tout au long de ses nombreuses années de travail social, Brad a supervisé des étudiants de maîtrise et de baccalauréat. Il a été formé en TCC, TMS, ERV niveaux 1 et 2 et a travaillé avec des délinquants sexuels. Grand défenseur de la profession, il aimait tout simplement ce qu’il faisait, ce dont témoigne le fait que sa fille a suivi ses traces et que de nombreux clients ont exprimé le désir d’être des aides de type travailleur social auprès de la jeunesse. Il a également encouragé tous les travailleurs sociaux ayant un baccalauréat à obtenir leur maîtrise.

Grand défenseur de ses clients, Brad se rendait au tribunal avec eux comme soutien, allait à des réunions scolaires, écrivait des lettres de soutien ou défendait leurs intérêts. Brad était exceptionnel auprès de la population adolescente et se dépassait pour les aider, mais il était modeste et ne s’attribuait jamais le mérite de l’impact qu’il avait dans la vie de ses clients et collègues.

Brad a également donné de son temps en supervisant le projet « Out of the Cold » pendant trois ans lorsqu’il se trouvait à Barrie (Ontario). Ce programme était destiné aux sans-abri. Lui et sa femme ramassaient des vêtements puis les distribuaient et, chaque lundi, ils servaient un repas chaud aux personnes dans le besoin. De plus, de 2001 à 2009, Brad a été un « bénévole en coulisses » de la Course à la vie et chaque week-end avant Noël, lui et son épouse se promenaient pendant des heures dans les Toys R Us à distribuer des cartes cadeaux, qu’il obtenait en restaurant des meubles anciens et en demandant à être « payé » en cartes cadeaux Toys R Us. Enfin, chaque année à Noël, Brad et sa femme ont adopté une famille sont leur père était décédé de la SLA. Ils offraient alors des cadeaux aux enfants.

Bien que Brad nous ait quittés depuis, son souvenir restera vivant dans tous ceux qui ont été vraiment privilégiés de pouvoir l’appeler « patron », « collègue », « ami », « conseiller », « papa », « grand-père »,

« fils », ou « mari ».

2019

Dr. Marion Brown, MSW, PhD, RSW

Nova Scotia College of Social Workers

Holly Uvilluk

Association of Social Workers in Northern Canada

Holly a grandi à Iqaluit, au Nunavut et au Nouveau-Brunswick. Elle a poursuivi ses études postsecondaires à l’Université St Thomas au Nouveau-Brunswick, puis à l’Université du Nord de la Colombie-Britannique pour obtenir son baccalauréat en travail social. Holly est retournée dans le Nord pour fonder une famille et entreprendre sa carrière. Elle a travaillé au ministère des Services à la famille au cours des quatre dernières années à titre de travailleuse sociale communautaire. Elle a travaillé avec des personnes et des familles dans la communauté, établissant des relations solides avec ceux qu’elle assistait. Holly a joué un rôle déterminant dans la revitalisation de l’Association des familles d’accueil et a consacré du temps et de l’attention à l’élaboration de programmes pour les enfants pris en charge. Elle a travaillé sans relâche les fins de semaine pour coordonner des activités pour les enfants au gymnase de l’école primaire locale. Sa solide éthique de travail et sa personnalité exubérante ont fait d’elle un pilier au sein de son équipe des Services à la famille et un soutien de confiance pour ceux qu’elle sert. Félicitations à Holly, la récipiendaire méritante du Prix d’excellence pour service insigne de cette année.

 

Jill Brown

Manitoba College of Social Workers

Kelly Cooper

Association of Social Workers in Northern Canada

Kelly est une travailleuse sociale yukonnaise de longue date qui a travaillé à la fois comme agente de probation et comme travailleuse des services d’aide aux victimes. Elle s’occupe d’enjeux plus vastes comme la réponse du Yukon au vieillissement de la population. Au cours des treize dernières années, Kelly a eu le privilège de diriger une équipe extraordinaire de travailleurs sociaux aux Services aux aînés et à la Protection des adultes et elle dirige cette équipe d’une manière efficace, solidaire et globalement excellente selon son personnel. Kelly accepte parfois des détachements qui visent généralement à élaborer un programme ou une politique dans son domaine d’expertise. 

Kelly aime encadrer des étudiants en stage et donner le cours de baccalauréat en travail social et vieillissement au Collège du Yukon. Elle a fait de nombreuses présentations aux étudiants à titre d’invitée. Elle aide son équipe à accueillir également des stagiaires. Kelly est intègre, compétente et engagée ! Pendant cinq ans, elle a appuyé l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux à titre de critique et de rédactrice en chef de revues. Kelly croit que la collaboration et le partage des connaissances et des traditions sont essentiels à la croissance des individus, des familles et des communautés. Kelly habite au Yukon depuis 33 ans et continue de se passionner pour l’élaboration de politiques et de programmes qui aideront la population vieillissante. Quand elle n’a plus rien à faire, elle s’amuse à se chamailler avec ses chiots.

Kimberly Azyan

British Columbia Association of Social Workers

Kimberly pratique le travail social depuis près de 30 ans. Elle est reconnue à l’intérieur et à l’extérieur de la profession du travail social comme une leader distinguée, humble et visionnaire capable de pratiquer simultanément à tous les niveaux — individuel, en équipe, communautaire, politique et législatif — pour mieux servir les intérêts des personnes en situation de vulnérabilité et pour améliorer leur qualité de vie. Elle est aussi reconnue comme une championne acharnée des droits des adultes ayant une déficience intellectuelle en Colombie-Britannique. Elle a participé à la réduction des effectifs de l’école Woodlands et au déménagement des résidents dans la collectivité. Elle a dirigé le Projet de recours collectif Woodland au Bureau du curateur public, où elle est gestionnaire et directrice générale des Services aux adultes depuis 1994. Elle est résolument engagée à assurer la qualité de vie des personnes pour qui le Curateur public fait office d’exécuteur testamentaire ou de tuteur, et plus récemment en ce qui concerne les paiements à titre gracieux en tant que simple fiduciaire — guidée par les voix de ceux qui ne peuvent parler pour eux-mêmes et l’éthique et les valeurs du travail social. 

 

Kimberly a joué un rôle essentiel dans la mise en œuvre de la loi sur la tutelle des adultes de la Colombie-Britannique et a formé et consulté sur cette loi à l’interne, partout dans la province et à l’échelle nationale. Elle est bien connue pour avoir insufflé à l’application de la loi l’engagement d’une travailleuse sociale envers la personne, la citoyenneté et la justice sociale. 

 

Kimberly a bien servi la profession du travail social en tant que membre du conseil d’administration de la BC Association of Social Workers de 2007 à 2010. De plus, en 2004, Kimberly a reçu le prix Alumni Achievement Blythe Eagles de l’UBC pour son leadership bénévole en reconnaissance de son travail à titre de présidente du conseil des anciens de l’École de service social de l’UBC de 1997-2008.

 

Félicitations Kimberly !

Mona Romaine Elliott, MSW, RSW

Newfoundland and Labrador Association of Social Workers

La lauréate terre-neuvienne du Prix d’excellence pour service insigne de l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux de 2019 est Mona Romaine Elliott, M.Serv.Soc., TSI. Ce prix reconnaît sa contribution importante à la profession.

Mona détient un baccalauréat et une maîtrise en travail social de l’Université Memorial. Au cours des 35 dernières années, elle a grandement contribué à la gestion et à la pratique clinique, principalement dans les services correctionnels pour les jeunes, la santé mentale, la toxicomanie et les soins de longue durée.

Mona a commencé sa carrière en 1984 à l’hôpital Waterford de St. John’s avant de passer au ministère des Services sociaux où elle a travaillé comme travailleuse sociale à Bonavista et comme coordonnatrice régionale à Harbour Grace. En 1994, Mona a été embauchée comme première thérapeute en santé mentale au Bonavista Health Care Complex. Elle a procédé à l’élaboration et à l’expansion du programme communautaire de santé mentale dans cette communauté, devenant la directrice régionale de la santé mentale communautaire. Son travail durant cette période lui a valu le titre non officiel de « mère fondatrice des services de santé mentale à Bonavista ». Elle a élargi la portée de ses responsabilités lorsqu’elle est devenue directrice des Services intégrés de santé communautaire, responsable de toute la région des Péninsules. Mona s’est ensuite engagée à offrir des services de soins de longue durée dans la province à titre de gestionnaire de programme puis de directrice des soins de longue durée. Elle a récemment pris sa retraite du poste de directrice régionale, Soins de longue durée, Santé de l’Est, qu’elle occupait depuis deux ans.

Mona a fait preuve de leadership au sein de la communauté professionnelle du travail social. Elle a été présidente de la NLASW de 2014 à 2016. Elle a siégé pendant sept ans au conseil d’administration de cette association en tant que représentante de l’Est, puis présidente désignée (2012-2014) et présidente sortante (2016-2018). Elle a été instructrice pour des étudiants de maîtrise et de baccalauréat à l’École de travail social de l’Université Memorial et a servi de mentor à de nombreux travailleurs sociaux. 

Mona a participé activement à des initiatives communautaires, en particulier dans les domaines de la prévention de la violence et des services correctionnels pour les jeunes. Elle a été pendant plusieurs années coprésidente du Comité de la région de l’Est contre la violence. Elle a élaboré le programme de mesures alternatives de la région de Bonavista et a été un chef de file et une médiatrice auprès des comités de justice pour la jeunesse pendant plus de vingt ans. Elle a également trouvé le temps de faire du bénévolat dans le cadre du programme de gestion des catastrophes de la Croix-Rouge canadienne.

Tout au long de sa carrière, Mona a montré un fort sentiment d’identité et une passion pour sa profession. C’est une véritable meneuse qui incarne au quotidien les valeurs du travail social. En plus de ses excellentes aptitudes, compétences et connaissances, Mona apporte chaleur, compassion et humour.

Les travailleuses et travailleurs sociaux de Terre-Neuve-et-Labrador félicitent Mona Romaine Elliott, récipiendaire du Prix d’excellence pour service insigne 2019 de l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux. Tous et toutes lui adressent leurs meilleurs vœux.

 

 

Natalie Bieberdorf, BSW, RSW

Saskatchewan Association of Social Workers

Natalie a obtenu son baccalauréat en service social de l’Université de Regina en 1989. Originaire d’Estevan, Natalie a déménagé à Yorkton pour commencer sa carrière en travail social au ministère des Services sociaux. À Yorkton, Natalie a travaillé dans divers programmes, dont la Sécurité du revenu et la Protection de l’enfance. Elle a ensuite déménagé à Weyburn et a travaillé pendant huit ans comme superviseure de la protection de l’enfance aux Services sociaux. En 2006, Natalie a pris la décision d’accepter un poste au sein de la Sun Country Health Region (maintenant la Saskatchewan Health Authority) à titre de directrice des thérapies, du counselling aux patients et du programme des lésions cérébrales acquises. Bien qu’elle gère un certain nombre de travailleurs sociaux, Natalie a aussi d’autres professionnels dans son service, notamment des ergothérapeutes, des physiothérapeutes, des orthophonistes pour adultes et le coordonnateur des chutes (un poste qu’elle a préconisé et qu’elle a aidé à développer). Il s’agissait d’un domaine moins traditionnel à gérer pour une travailleuse sociale et Natalie a excellé ici tout en utilisant les principes du travail social dans toutes ses interactions. Une collègue de travail social d’un autre ministère m’a dit ceci : « Je me suis adressée à Natalie pour obtenir des conseils en matière d’éthique et elle m’a fourni des conseils judicieux. Elle est toujours très accessible. »

Natalie accepte de nouveaux défis et est ouverte à de nouvelles idées ou possibilités d’amélioration. Natalie a joué un rôle crucial en aidant son personnel à élaborer de nouveaux programmes tels que les programmes de réadaptation pulmonaire et cardiaque qui ciblent les patients atteints de maladies chroniques. Natalie appuie également la participation de son service à une initiative sur les démences avec l’Université de la Saskatchewan. Appelé RaDAR, ce programme réunit une équipe de professionnels paramédicaux dans les collectivités rurales et éloignées pour l’intervention précoce et le diagnostic des personnes soupçonnées d’être atteintes de démence.

Natalie a également été active dans sa communauté. Elle a été membre fondatrice et bénévole des Grands Frères et Sœurs et des Services aux victimes à Yorkton. Natalie est membre du Conseil de l’habitat pour l’humanité et fait partie du comité de sélection des familles à Weyburn. Elle a également siégé au Sun Country Regional Health Board pendant plus de quatre ans.

En 2010, dans son poste de directrice, Natalie a trouvé que le contact quotidien et les interactions avec une communauté de travailleurs sociaux lui manquaient et elle a reconnu que d’autres travailleurs sociaux pouvaient ressentir la même chose. Elle a entamé des discussions avec les travailleurs sociaux de la communauté et l’idée de créer une section est née. Natalie a dirigé cette initiative et, en 2011, la Section du Sud-Est des SASW a été formée. Natalie a été la première présidente de la section et a été élue à ce poste chaque année depuis. La Section du Sud-Est a participé activement à des réunions régulières, à l’organisation d’activités de formation et à la célébration de la Semaine du service social.

Natalie a été et continue d’être une source d’inspiration pour ses collègues du travail social et elle est également respectée par ses collègues de direction et le personnel des divers groupes professionnels qu’elle dirige. Elle a ouvert de nouvelles voies et a été un modèle pour beaucoup.

 

 

Phyllis Mawdsley

Association of Social Workers in Northern Canada

Phyllis Mawdsley a travaillé pendant 40 ans comme comme travailleuse sociale communautaire de première ligne dans les régions de Beaufort Delta, Deh Cho, Hay River et Fort Smith des Territoires du Nord-Ouest. En tant que travailleuse sociale généraliste dans les petites collectivités du Nord, Phyllis a acquis de l’expérience pratique dans les domaines suivants : protection de l’enfance, services communautaires et familiaux, santé mentale, services correctionnels communautaires, soutien du revenu et violence familiale. Sa passion a toujours été de travailler directement avec les enfants et les familles qu’elle sert.

Phyllis a participé activement à l’ouverture du premier centre de traitement de l’alcoolisme et de la toxicomanie à Inuvik en 1978 de même qu’à la création et à la gestion du premier refuge pour femmes et enfants des Territoires du Nord-Ouest à Fort Smith en 1987. Elle a également formé et supervisé plusieurs stagiaires en travail social du Collège Aurora. Elle possède également une vaste expérience en leadership au niveau de la gestion des programmes sociaux, plus récemment à titre de chef de l’exploitation pour la région de Fort Smith des Territoires du Nord-Ouest de 2014 jusqu’à sa retraite cette année. Elle a participé activement aux initiatives territoriales, y compris le groupe de travail sur la gestion des maladies mentales chroniques et le renouvellement du système d’information des services de santé et des familles.

Phyllis détient un baccalauréat ès arts de l’Université de l’Alberta (1978), un baccalauréat en travail social de l’Université de Victoria (2002) et une maîtrise en travail social de l’Université Dalhousie (2006). Elle a obtenu son certificat du Justice Institute of British Columbia à titre de médiatrice en résolution de conflits (2017) et de médiatrice familiale (2018).

Phyllis a l’intention de rester à Fort Smith, dans les Territoires du Nord-Ouest, et de laisser la vie la mener à la prochaine aventure. Elle est honorée d’avoir eu une carrière aussi diversifiée en tant que travailleuse sociale dans le Nord, ce qui lui a donné des occasions spectaculaires de rencontrer et de travailler avec tant de gens extraordinaires. Elle résume sa carrière de travailleuse sociale dans le Nord en disant : « Travailleuse sociale dans le nord du Canada est une profession que je recommande fortement. Ce fut une expérience très émouvante que de travailler avec les peuples autochtones du Nord où j’ai beaucoup appris sur l’impact de la colonisation et sur l’importance de la vérité, de la réconciliation et de l’autonomie gouvernementale pour l’avenir des peuples autochtones. »

 

 

Richard Gregory
Photograph of Richard Gregory

Alberta College of Social Workers

Nous sommes honorés de recommander la reconnaissance de Richard Gregory par le biais du Prix d’excellence pour service insigne de l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux.

 

Richard exprime régulièrement sa fierté d’être travailleur social depuis plus de 30 ans. Il a travaillé dans les systèmes de protection de l’enfance et des jeunes contrevenants. Il a aussi travaillé avec des jeunes et des familles en crise dans un refuge pour fugueurs et sans-abri et avec des familles d’enfants ayant des besoins spéciaux. À Calgary, Richard a été chargé de cours à temps partiel dans le cadre du programme de travail social de l’Université Mount Royal. Il a été coordonnateur et instructeur du programme de diplôme en travail social au Collège de Medicine Hat de 1998 à 2015 et a occupé le poste de directeur de département - Santé et Services sociaux.

Richard a également contribué de nombreuses heures et années de bénévolat, dont 19 ans dans le domaine du VIH et du sida. Il a été président du conseil d’administration du Réseau VIH de Medicine Hat pendant six ans et a été président du conseil d’administration du programme de réduction des méfaits dans cette même ville. Il a été président du conseil consultatif sur le développement social de la ville de Medicine Hat, membre du conseil d’administration du Refuge pour femmes et conseiller en droits de la personne pendant 13 ans au Collège de Medicine Hat. Il a été secrétaire de l’Association canadienne pour la prévention de la discrimination et du harcèlement en milieu d’enseignement supérieur (ACPDHMES). Richard a été un ardent défenseur de l’égalité et de la justice sociale. À Calgary, il a été l’un des organisateurs du premier défilé de la fierté gaie et il a exercé des pressions pour l’inclusion de l’orientation sexuelle comme droit protégé en Alberta. En 2013, Richard a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la Reine en reconnaissance de son engagement bénévole. En 2016, Richard a reçu un prix Hero de la Fondation Chinook de Calgary en reconnaissance de ses efforts pour améliorer la qualité de vie des personnes LGBTQ. En novembre 2016, Richard a reçu le prix Sunny Andrews de l’Association of Social Work Boards pour ses services exceptionnels à titre de membre d’un organisme de réglementation du travail social.

Avec une décennie de service au Collège des travailleurs sociaux de l’Alberta, Richard a rendu des services exceptionnels à sa profession et son engagement a été inébranlable. Richard a été administrateur à titre personnel, trésorier, vice-président et président. Il a repli des mandats bénévoles de plus de 10 ans au sein du conseil de l’Alberta College of Social Workers. En siégeant à de nombreux comités année après année, il a travaillé à faire respecter les principes et la force de la profession du travail social. Il s’est efforcé de favoriser de bonnes relations de travail avec les éducateurs en travail social et les membres de l’Assemblée législative. Il est bien connu dans les milieux de la formation en travail social et de la défense des droits des travailleurs sociaux comme un ardent défenseur du rôle que jouent la réglementation et l’inscription des professionnels pour servir et protéger le public tout en renforçant la profession. Il participe activement aux activités d’organisations nationales et internationales, dont le Conseil canadien des responsables de réglementation en travail social, l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux et l’Association of Social Work Boards.

Le leadership de Richard au Conseil du Collège des travailleurs sociaux de l’Alberta et dans la communauté du travail social de la province de l’Alberta a été apprécié et reconnu par ses collègues pour sa compréhension du leadership au niveau de la gouvernance ainsi que pour son leadership dans la défense des droits des citoyens vulnérables de notre province et du pays. Dans le cadre de ses rôles de leadership, sa valeur pour des principes et des valeurs éthiques solides brille de mille feux.

« Le dépassement de soi » décrit parfaitement sa sollicitude et son engagement à s’engager, à collaborer et à servir avec les autres pour le mieux-être de la profession de travailleur social et de nos communautés.

 

Conseil du Collège des travailleurs sociaux de l’Alberta

Sigrid Rolfe, RSW

PEI Association of Social Workers

Sigrid Rolfe, TSI, a reçu le Prix d’excellence pour service insigne 2019 de l’ACTS. Sigrid vient de prendre sa retraite après 13 ans à titre de directrice générale du PEI Rape and Sexual Assault Crisis Centre. Sigrid a également siégé au Conseil consultatif du premier ministre pour la prévention de la violence familiale et au Comité consultatif de l’Île-du-Prince-Édouard sur l’exploitation sexuelle des enfants. En 2014, son travail dans le domaine de la prévention de la violence familiale (avec celui du Dr Philip Smith) a été reconnu par la Fondation Muriel McQueen Ferguson. Elle est travailleuse sociale autorisée en adoption privée depuis 18 ans et a contribué à ce titre à la croissance de nombreuses familles de l’île. Sigrid a également travaillé pendant 16 ans comme intervenante aux Grands frères et Grandes sœurs de l’Î.-P.-É. et a travaillé dans le domaine de la protection de l’enfance à Summerside et à Halifax, ainsi que dans celui de la santé mentale à Winnipeg, où elle a obtenu son diplôme de la Faculté de travail social de l’Université du Manitoba. Sigrid incarne humblement la passion pour la justice sociale et le dévouement au service de notre profession.

Valerie DeLong, BSW, RSW

New Brunswick Association of Social Workers / L'association des travailleuses et des travailleurs sociaux du Nouveau-Brunswick

Valerie Delong est conseillère au sein des Services de bien-être à l’enfance et à la jeunesse du ministère du Développement social du Nouveau-Brunswick. Valerie à travailler dans divers domaines du travail sociale en première ligne, spécifiquement relier à la protection de l’enfance et adultes, avant de devenir conseillère à l’échelle de la province dans les domaines suivants : soutien aux familles pour les enfants ayant un handicap ; services et ressources pour les enfants ; services aux parents biologiques ; garde en milieu ouvert. Elle s’occupe aussi de la coordination de cas complexes à l’échelle provinciale et de la liaison à l’association des familles d’accueil et à l’association des foyers de groupe. Grâce à son travail, Valerie a eu un impact positif incroyable sur les enfants du Nouveau-Brunswick. En plus d’avoir travaillé pendant plus de 30 ans en tant que travailleuse sociale, Valerie consacre beaucoup de son temps au travail bénévole au sein de sa collectivité, et elle a fait un apport précieux en tant que membre du Comité des règlements administratifs de l’ATSNB et comme la présidente du Chapitre de Fredericton. Valerie est connue comme une personne humble et altruiste ; elle n’hésite jamais à venir en aide aux personnes nécessiteuses. Elle s’oppose à l’injustice et à l’iniquité et relève de tels défis pour faire preuve de responsabilité envers sa profession et en tant que personne soucieuse du bien-être d’autrui. Valerie incarne les valeurs du travail social dans sa vie quotidienne et donne l’exemple à de nombreux travailleurs sociaux et travailleuses sociales. Nous avons l’honneur de présenter Valerie Delong à titre de récipiendaire du Prix d’excellence pour service insigne de cette année.

2018

Erin Beckwell, B. Serv. Soc., M. Serv. Soc., TSI (SK)

Saskatchewan Association of Social Workers

Erin est une travailleuse sociale qui a passé sa carrière dans les domaines de la santé, de l’éducation et du développement communautaire et qui est particulièrement passionnée par l’engagement communautaire, l’éducation antiraciste, la réduction des méfaits et les soins adaptés aux traumatismes.

 

Elle travaille actuellement à titre de spécialiste de la traduction des connaissances et d’analyste des politiques à l’Observatoire de santé publique de la région sanitaire de Saskatoon et de chargée de cours à temps partiel à la Faculté de travail social de l’Université de Regina. En 2014, elle a fondé Nourish YXE, un groupe communautaire qui travaille à promouvoir l’acceptation corporelle et des approches neutres du poids à l’égard de la santé et de la stigmatisation du poids.

 

Originaire du territoire visé par le Traité 4 dans le sud-ouest rural de la Saskatchewan, elle vit maintenant à Saskatoon (territoire visé par le Traité no 6 et territoire des Métis) avec son épouse, Lisa.

 

Jan Wood

Association of Social Workers in Northern Canada

Jan Wood est une Yukonnaise de longue date qui a consacré sa carrière à l'amélioration de la qualité de vie des personnes vulnérables, y compris les enfants et les adultes handicapés, les personnes âgées et les toxicomanes. Jan a travaillé dans un certain nombre de contextes, notamment le Child Development Centre, l'Association canadienne pour l'intégration communautaire, la Teegatha'Oh Zheh Society, le Thomson Centre et maintenant les Services de santé mentale et de toxicomanie du Yukon. Jan est diplômée du programme de baccalauréat en service social du Collège du Yukon. Elle fait preuve d'intégrité et de respect dans tous les aspects de son travail. Sa passion d'aider les populations marginalisées à s'intégrer dans la communauté et à établir des partenariats entre les organismes de soutien a été le moteur de son travail quotidien. En tant que travailleuse sociale et ancienne professeure à temps partiel au Collège du Yukon, Jan a enseigné à de nombreux étudiants et nouveaux diplômés l'importance de rencontrer les gens là où ils sont et de les soutenir dans les prochaines étapes vers un bien-être plus positif.

Jan est une membre active du conseil d'administration de l'ASWNC. Elle n'a aucune intention de prendre sa retraite.

Korrina Harvey

Association of Social Workers in Northern Canada

Korrina est née à Yellowknife (T.N.-O.) et a vécu dans diverses autres collectivités des T.N.-O., dont Pine Point et Hay River. Kugluktuktuk, au Nunavut, est sa communauté d’origine. Elle est mère monoparentale de trois enfants âgés de 17, 14 et 12 ans. « Je suis l’aînée de ma famille adoptive et la plus jeune de ma famille biologique, donc j’ai le meilleur des deux mondes. J’ai choisi le service social dans l’espoir d’aider les gens lorsqu’ils ne peuvent pas comprendre les politiques et les procédures, après ma propre expérience difficile avec les avocats et les médiateurs en droit de la famille. Aussi, pour permettre à mes enfants de réaliser que si vous vous fixez un objectif, il peut être accompli avec des études et suffisamment de respect de soi, quelle que soit votre race. J’ai apprécié l’expérience et j’ai rencontré de nouvelles personnes en cours de route. » Korrina a fréquenté le Collège de l’Arctique du Nunavut où elle a obtenu son diplôme en services sociaux et travail social. Auparavant, elle a travaillé comme travailleuse des services sociaux communautaires à Rankin Inlet et comme aide juridique et conseillère auprès des jeunes à Kugluktuktuk. Elle occupe actuellement le poste de superviseure des services à l’enfance et à la famille à Cambridge Bay. Ses collègues la décrivent comme étant bien organisée, fiable et compatissante dans ses interactions. Korrina aime pêcher et travailler sur des projets de couture. « J’aime être à l’extérieur, car ça calme l’esprit et l’âme. »

Les travailleuses et travailleurs sociaux de Calgary et des environs pour la justice sociale

Alberta College of Social Workers

Les travailleuses et travailleurs sociaux de Calgary et des environs forment un groupe d’intérêt de l’ACSW œuvrant pour la justice sociale et le changement à l’échelle locale, provinciale et fédérale en soulevant les questions de justice sociale en proposant des solutions systémiques et en encourageant les travailleurs sociaux à être des défenseurs de la justice sociale. Pour soutenir ces objectifs, le groupe partage ses connaissances, ses idées et ses plans d’action lors de réunions mensuelles, accueille des conférenciers, organise des ateliers et maintient un sous-comité politique. Le groupe dispose d’une petite équipe de communication qui partage des informations sur les événements de promotion de la justice sociale.

 

Le groupe s’est toujours concentré sur l’élimination de la pauvreté. Il a joué un rôle de premier plan dans la défense de l’introduction du revenu de base en Alberta. Ayant rejoint un comité directeur des principales organisations de Calgary soutenant cette politique, le groupe s’est engagé dans la sensibilisation et le soutien communautaires. Beaucoup d’autres efforts ont été déployés pour aider à réduire la pauvreté, notamment le maintien de la carte de transport en commun pour les personnes à faible revenu, l’approbation des appartements accessoires, l’augmentation du salaire minimum et la hausse des prestations d’aide sociale. Le groupe a suivi le travail du défenseur des enfants et de la jeunesse et les réponses du ministère des Services à l’enfance aux préoccupations soulevées dans ses rapports. Il a appuyé les mesures progressistes du gouvernement, y compris la défense par le ministre de l’Éducation des droits LGBTQ+ dans les écoles et l’assistance à un rassemblement contre la dénonciation des élèves LGBTQ+.

 

De plus, les membres du groupe ont organisé une série de cours sur la lutte contre le racisme, la prévention des conflits et la justice sociale en partenariat avec la Faculté de travail social de l’Université de Calgary, le Réseau albertain des femmes immigrantes, les Travailleurs sociaux migrants pour la justice sociale autochtone et le Réseau des hommes de l’Alberta. Cette série de cours expérientiels et relationnels en cinq parties était une réponse à la montée du racisme au Canada.

Lyla Andrew, M. Serv. Soc., TSI

Newfoundland and Labrador Association of Social Workers

La lauréate du Prix d’excellence pour service insigne de l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux de 2018 est Lyla Andrew, M. Serv. Soc., RSW.

Native de Toronto, Lyla a obtenu une maîtrise en travail social de l’université de cette même ville en 1977. Fraîchement diplômée, elle se passionnait à l’idée de poursuivre un cheminement où elle serait mise au défi et grandirait. Cette passion l’a conduite à accepter un poste de deux ans au Collège Frontière, où elle a travaillé avec les femmes de la communauté innue de Sheshatshui, au Labrador, pour établir une garderie. Son déménagement à Sheshatshui en 1977 a changé le cours de la vie personnelle et professionnelle de Lyla. Lorsqu’elle est arrivée, elle s’est engagée à écouter et à apprendre vraiment la culture innue. Lyla s’est sentie privilégiée d’avoir cette chance. Elle s’est mise à aimer la façon innue de partager avec les voisins et le fort sentiment de solidarité unissant la communauté. Elle a rencontré un homme innu qui allait devenir son mari et avec qui elle a élevé quatre enfants. Au cours des 40 dernières années, Lyla a consacré sa vie personnelle et professionnelle à travailler aux côtés des membres de sa collectivité. Elle a été témoin de la joie pure qu’éprouvent les Innus en allant à Nutshimit (dans les territoires traditionnels) et de la transformation qui s’opère en eux lorsqu’ils y sont.

Tout au long de sa carrière de travailleuse sociale, Lyla a travaillé avec le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador et le gouvernement innu. Elle a travaillé comme travailleuse sociale au ministère des Services sociaux à Sheshatshui et à Davis Inlet. Elle a occupé divers postes au sein de la Nation innue et de la Première Nation innue de Sheshatshui, y compris celui d’adjointe au président et de mentor du directeur de la Commission de la santé. Pendant une décennie, elle a été directrice régionale et gestionnaire de zone du Programme des services à l’enfance, à la jeunesse et à la famille. Lyla a participé à la transition des services de protection de l’enfance de la Labrador Grenfell Healthy Authority au ministère des Services à l’enfance, à la jeunesse et à la famille (plus tard, le ministère des Enfants, des Aînés et du Développement social). Au cours de cette période, elle a travaillé à de nombreuses initiatives pour assurer la sécurité et la protection des enfants tout en faisant tout en son pouvoir pour garder les enfants dans leur collectivité. Depuis 2015, Lyla est travailleuse sociale de liaison avec la communauté des services à l’enfance, à la jeunesse et à la famille au Secrétariat de la Table ronde des Innus. Dans son rôle actuel, elle fait partie d’une équipe qui travaille à la dévolution des services de protection de l’enfance du gouvernement provincial à la Nation innue.

Lyla a remis en question les systèmes non innus et adopté plutôt une optique reconnaissant les différences et mettant l’accent sur l’accès à des services culturellement adaptés. Elle défend l’égalité de traitement et la protection contre les injustices vécues par les Innus. Elle a participé à de nombreux forums pour améliorer les relations de travail et expliquer comment améliorer les lois, les politiques et les pratiques. Lyla a fait du bénévolat pour la NL Association of Social Workers. Plus récemment, elle a joué un rôle important dans l’élaboration des Normes pour les compétences culturelles en pratique du travail social de la NLASW (2016). Ce document a pour principe que les travailleurs sociaux ont la responsabilité éthique de faire preuve de sensibilité culturelle tout en renforçant leurs compétences à travailler avec des personnes de diverses cultures.

 

Lyla Andrew illustre les valeurs de la profession du travail social. Ce prix reconnaît son engagement à partager ses connaissances, ses compétences et ses capacités d’une manière respectueuse et efficace. Les travailleurs sociaux de la province la félicitent et lui offrent leurs meilleurs voeux.

 

Melanie Abbott, TSI, M. Serv. Soc.

British Columbia Association of Social Workers

Pendant qu’elle jonglait avec une charge de travail importante, animait des groupes et suivait la formation EMDR sur la désensibilisation et le retraitement par les mouvements oculaires, Melanie a constaté qu’il y avait peu de services pour notre communauté transgenre locale. Au lieu d’aiguiller les clients vers un site Web provincial et de leur suggérer de chercher des services ailleurs, Melanie a trouvé un meilleur plan. Elle a établi des liens avec les ressources du Lower Mainland, a mis sur pied et continue à animer un groupe de soutien aux transgenres et est certifiée pour effectuer des évaluations hormonales. Elle suit actuellement une formation pour compléter également des évaluations chirurgicales d’affirmation du genre. Melanie sera la seule personne au nord de Prince George à pouvoir effectuer ces évaluations, ce qui fait d’elle un atout pour la pratique nordique. Afin de s’adapter aux besoins des clients, elle a rendu son groupe de soutien accessible par téléconférence aux personnes vivant à l’extérieur de la communauté. Terrace a de la chance d’avoir Melanie, mais elle va au-delà des limites de notre ville pour s’assurer que ceux et celles qui ont besoin de soutien ont les mêmes possibilités dans le Nord.

Michael Whitlock

PEI Association of Social Workers

Michael est reconnu pour son travail exceptionnel, son excellent leadership et ses efforts diligents pour faire une différence dans le domaine de la santé mentale, particulièrement dans les moments difficiles. Il a enrichi la vie des autres, non seulement de ses clients, mais aussi de ses collègues. Ses collègues le décrivent comme étant positif, encourageant, engagé, créatif et déterminé. Ils le décrivent aussi comme un modèle et un excellent coéquipier. Travailleur social depuis 1990, Michael est titulaire d'un baccalauréat ès arts de l'Université Saint Mary's, d'un baccalauréat en service social de l'Université Saint Thomas et d'une maîtrise en service social de l'Université Carleton.

 

Michael est un membre de longue date de l'ATSEPI et un ancien membre de l'ATSNB. Il a été président et vice-président du Social Work Registration Board de l'Î.-P.-É. Il est membre du comité de perfectionnement professionnel de l'Île-du-Prince-Édouard. Il a joué un rôle dans la mise en œuvre de nombreuses initiatives axées sur le client dans le domaine de la santé mentale et de l'éducation en service social. Il est superviseur en santé mentale communautaire à Santé Î.-P.-É. depuis 2004.

Services à l’enfance et à la famille de Sandy Bay (Manitoba)

Manitoba College of Social Workers

Depuis plus d’une décennie, Sandy Bay Child & Family Services joue un rôle important dans la promotion de changements positifs dans le système de protection de l’enfance du Manitoba. Sa promotion et sa mise en oeuvre d’approches novatrices en matière de protection de l’enfance ont entraîné d’importants changements et réformes dans l’ensemble du spectre du bien-être de l’enfance, des initiatives de financement aux changements de politiques et de normes.

Sandy Bay Child & Family Services a fait preuve de leadership dans le cadre de ses programmes, projets et partenariats progressistes, y compris son modèle de communauté de soins coutumiers, les soutiens de l’éducation postsecondaire aux enfants autochtones pris en charge et son modèle de formation de base indigénisé. Son engagement indéfectible à l’égard de la préservation et du soutien des familles a donné des résultats positifs pour les enfants et les familles grâce à des services de travail social collaboratifs et culturellement adaptés.
Dans l’exécution de son mandat, Sandy Bay Child & Family Services a démontré son engagement à l’égard de la responsabilité publique, de l’éthique et de l’excellence en travail social en veillant à ce que les services de protection de l’enfance au sein de son organisation soient fournis par des travailleurs sociaux agréés qui se consacrent à la pratique conformément aux normes professionnelles reconnues et aux lignes directrices en matière d’éthique dans l’intérêt du public.
Le Collège des travailleurs sociaux du Manitoba est heureux de rendre hommage à Sandy Bay Child & Family Services, y compris son personnel et son conseil d’administration, à titre de lauréat du Prix de reconnaissance pour services exceptionnels de l’ACTS pour 2018.

Susan Fitzky

Association of Social Workers in Northern Canada

 

Susan est entrée dans la profession du service social en s'engageant depuis toujours dans la justice sociale et le plaidoyer. Elle a travaillé dans le domaine de la protection de l'enfance, de la pratique directe de première ligne à un rôle de spécialiste de la pratique auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux. Plus récemment, Susan a été instructrice au Collège Aurora, où elle a concentré ses efforts sur la réconciliation dans l'éducation et la transformation du système de protection de l'enfance. Susan a un profond engagement envers les appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation et continue de concentrer son travail dans cet esprit.

 

Susan inspire une réflexion critique sur notre système actuel de protection de l'enfance avec ses élèves et les aide à envisager un système efficace qui correspond aux appels à l'action de la CVR. Elle a revitalisé la relation avec les TNO et le Prairie Child Welfare Consortium où elle représente notre territoire dans l'espoir de transformer les services de protection de l'enfance dans le Nord. Lorsque Susan fait des présentations sur la transformation du bien-être de l'enfance, vous pouvez ressentir (et parfois voir) sa passion, sa profonde responsabilité et la reconnaissance des changements qui doivent être faits. Son intonation et ses larmes rendent ses émotions manifestes à quiconque l'écoute. Susan siège également à l'Association des travailleurs sociaux du nord du Canada, où elle est l'une des trois administratrices des Territoires du Nord-Ouest.

Wendy Keen MSW, TSI
Wendy Keen receives the Distinguished Service Award.

Nova Scotia College of Social Workers

Le conseil du Collège des travailleurs sociaux de la Nouvelle-Écosse a décerné à Wendy Keen le Prix d’excellence pour service insigne de l’ACTS. Tout au long de ses années de service, Wendy a fait preuve des meilleures pratiques de travail social. Son empathie, sa quête de la justice sociale et son dévouement au travail social ont conduit Wendy dans de nombreuses régions du Canada, où elle a mis à profit ses talents pour organiser et mobiliser des organisations. À titre de travailleuse sociale inscrite, Wendy a été directrice générale d’un refuge pour femmes et, en 2009, elle a pris sa retraite du ministère des Services communautaires à titre de gestionnaire de district. Wendy a été directrice générale des Services à la famille et à l’enfance pendant plusieurs années où elle a fait preuve de leadership dans le soutien aux familles de la collectivité. De plus, grâce à ses nombreuses contributions aux collectivités qu’elle sert, Wendy siège au Conseil d’administration et au Conseil des examinateurs de la NSCSW (anciennement la NSASW) depuis 1982. Elle a travaillé sans relâche pour promouvoir le service social et veiller à ce que la profession s’impose d’exigeantes normes de déontologie. Wendy mérite grandement ce prix, et le Conseil d’administration du Collège a le grand privilège de le décerner à Wendy pour son service insigne à la profession du travail social.

2017

Andrea Reid, MSW, RSW

New Brunswick Association of Social Workers / L'association des travailleuses et des travailleurs sociaux du Nouveau-Brunswick

2013

Barbara Whitenect, TSI

New Brunswick Association of Social Workers / L'association des travailleuses et des travailleurs sociaux du Nouveau-Brunswick

Le prix pour service insigne de l'ACTS est décerné à une personne membre de la profession du travail social au Canada en reconnaissance d'une contribution exceptionnelle au domaine du bien-être collectif. Il est difficile de penser à quelqu'un de plus méritant de ce prix que Barbara Whitenect.

 

Barb a obtenu un baccalauréat en travail social de la St.Thomas University en 1991ainsi qu'une maîtrise en travail social de Carleton University en 1992. Elle est membre en règle de l'ATSNB depuis 1992. Elle joue un rôle actif au sein de l'ATSNB depuis 2007, dont elle a d'abord été vice-présidente.  Elle en est aujourd'hui présidente et la représente sur la scène nationale et internationale, étant active au sein de l'ACTS, du CCORTS (Conseil canadien des organismes de réglementation en travail social) et de l'ASWB (Association of Social Work Boards). Elle a joué un rôle clé pour amener l'ATSNB à adopter son premier énoncé du champ de la pratique. Barb s'identifie comme travailleuse sociale à chaque occasion qui s'offre à elle. Elle a contribué à la formation d'étudiants en travail social, tant en enseignant à la St.Thomas University qu'en accueillant des stagiaires dans son milieu de travail. Barb occupe actuellement un poste de directrice au sein du ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick; elle est rattachée à la Division des services de santé mentale. Ses nombreuses habiletés et ses connaissances font que Barb est souvent sollicitée par ses pairs pour participer à divers projets un peu partout en province et même au niveau national. Elle est une grande leader pour les membres et le personnel de l'ATSNB et son implication soutenue a permis à notre Association d'atteindre un niveau supérieur en lien avec des enjeux administratifs et des relations de travail constructives sur le plan politique.

 

Barb est une fière représentante du travail social; elle est vouée à l'avancement de la profession et constitue une source d'inspiration pour bon nombre d'entre nous. C'est pourquoi elle est une candidate idéale pour le Prix d'excellence pour service insigne de l'ACTS 2013.