Criteria: The award for outstanding service shall be made to an individual social worker who is a member in good standing of a CASW Member Organization. It shall honour outstanding social work practice at the local, provincial, national or international level. It includes direct services, service on behalf of the profession, advocacy, social policy, social development, education and research. Nominations will be accepted from CASW Parter Organizations.

2020

Ellen Oliver MSW, t.s.i.

Ellen est une travailleuse sociale en exercice, principalement à Terre-Neuve-et-Labrador, depuis 42 ans. Elle a obtenu son bacc. en service social à l’université Memorial en 1977 et sa maîtrise à l’Université de Colombie-Britannique en 1982.

 

Tout au long de son impressionnante carrière, Ellen a occupé de nombreux postes de direction aux niveaux national et provincial. Alors qu’elle était présidente de l’ACTS, Ellen a participé à la révision du code de déontologie qui a positionné l’Association comme une présence forte et une commentatrice de la politique sociale. Cette révision a aussi fait évoluer le conseil d’administration vers un modèle de gouvernance axé sur les politiques. Ellen a également travaillé à l’avancement de la profession de travailleur social au niveau international. Elle a notamment fait une présentation aux Nations Unies, à New York, à l’occasion de la Journée mondiale du travail social.

 

Au niveau provincial, Ellen a participé activement au travail de la Newfoundland and Labrador Association of Social Workers (NLASW). Elle a animé de nombreuses séances de formation et a été membre active et coprésidente du comité des questions professionnelles, du comité de planification de la conférence, du comité de promotion de la profession et du comité des questions relatives aux enfants de la NLASW, qui était une initiative de l’ACTS.

 

Ellen a pris sa retraite en 2014 de l’École de travail social de l’université Memorial. Pendant son séjour à l’université, Ellen a contribué à faire avancer le travail de l’Institut clinique de l’École de travail social. Pendant cette période, Ellen a joué un rôle de premier plan dans l’élaboration du programme de services à la famille pour le programme provincial de protection de l’enfance. Ellen a également eu une influence sur la création du programme de deuxième diplôme de l’université et du programme de BTS pour les étudiants du Nunatsiavut — un exemple de son engagement à l’égard de la formation en travail social pour les étudiants inuits.

 

Ellen a su équilibrer ses rôles d’éducatrice, d’auteure publiée et de chercheuse avec son rôle de praticienne clinique. Au cours des 30 dernières années, elle a dirigé un cabinet privé offrant des services de conseil et de consultation/éducation. À ce titre, Ellen a encadré, formé et inspiré de nombreux étudiants en travail social et travailleurs sociaux, et elle a eu un impact positif sur la vie d’innombrables personnes et familles.

 

En tant que leader éminente dans la profession du travail social, Ellen est largement reconnue pour ses connaissances et son expertise considérables dans la pratique du travail social. Elle a été nommée présidente du Comité d’examen des décès d’enfants par le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador en 2014 et a été la première travailleuse sociale à occuper ce poste.

 

Il est impossible d’énumérer toutes les réalisations professionnelles d’Ellen. Tout au long de sa carrière de clinicienne, d’administratrice et d’éducatrice, une chose est restée constante : Ellen a continué à inspirer son entourage et à promouvoir la profession de travailleur social avec intégrité, professionnalisme et une grande fierté. L’engagement d’Ellen est inébranlable ; elle a consacré sa carrière à faire progresser la profession de travailleur social en veillant à ce que les clients continuent à recevoir des services de la plus haute qualité. Ellen est une pionnière dans ce domaine passionnant et stimulant. Son approche authentique et ses compétences exemplaires en matière de leadership font d’elle une lauréate méritante du prix national Glenn Drover pour services exceptionnels.

2018

Dr. Mary Valentich

L’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) est heureuse d’annoncer que la récipiendaire du Prix Glenn Drover 2018 pour services exceptionnels est Mme Mary Valentich, Ph.D.

Présenté tous les deux ans à un travailleur social membre d’un organisme partenaire de l’ACTS, ce prix rend hommage à une pratique exceptionnelle du service social à l’échelle locale, provinciale, nationale ou internationale. Cette pratique comprend les services directs, les services à la profession, la défense des droits, l’élaboration de politiques sociales, la formation et la recherche.

« Nous sommes ravis de rendre hommage à Mme Valentich, car elle incarne non seulement la passion et l’impact de la profession du service social, mais aussi sa diversité », a déclaré la présidente de l’ACTS, Mme Jan Christianson-Wood. « De la recherche à la formation en passant par les politiques et le contexte politique, Mme Valentich a assumé une variété incroyable de rôles dans sa poursuite inlassable d’un monde meilleur pour nous tous et toutes. »

Mary Valentich a commencé sa carrière comme travailleuse sociale en milieu hospitalier. Elle s’est jointe à l’École de service social St. Patrick de l’Université d’Ottawa en 1968, avant d’être mutée à l’Université Carleton. Elle a déménagé à l’Université de Calgary en 1976, où elle a assumé le rôle de vice-doyenne du programme de maîtrise en service social et, plus tard, de vice-doyenne des programmes d’études supérieures. Elle a également passé trois ans comme conseillère auprès du recteur de l’Université sur les questions relatives aux femmes, ce qui reflète son intérêt particulier pour la pratique féministe et la défense des droits des femmes.

En dehors de son emploi officiel, Mme Valentich a été membre fondatrice de deux centres d’aide aux victimes de viol (Ottawa-1975 et Calgary-1976). Elle a aussi fondé un programme extrascolaire qui existe toujours 35 ans plus tard en plus d’instituer de nombreux cours et programmes éducatifs novateurs, en particulier dans les domaines de la sexualité humaine, de l’affirmation de soi au travail et des questions de frontières professionnelles. Elle a aussi aidé à fonder plusieurs groupes de pression cherchant à infléchir les politiques et à développer une société juste et équitable, par exemple, en créant le premier Mémorial du 6 décembre 1990 à l’Université de Calgary et en lançant ce qui fut probablement la première Semaine de sensibilisation à la violence sur un campus universitaire nord-américain en 1991.

« Mme Valentich incarne les idéaux du service social, en luttant inlassablement pour les questions relatives aux femmes, en sensibilisant et en faisant comprendre la diversité du genre humain et de la sexualité, en travaillant pour mettre fin au racisme, en s’attaquant aux changements climatiques, en faisant la promotion de la législation sur l’aide à mourir et d’autres questions qui nous touchent tous, a ajouté Mme Christianson-Wood. Son travail en tant que travailleuse sociale et éducatrice a apporté des changements institutionnels dans les sphères politiques, et elle a touché la vie de centaines d’étudiants et de membres de la communauté à travers ses divers rôles et postes. Nous sommes honorés de lui remettre le prix le plus prestigieux décerné par le milieu canadien du travail social. »

Le prix national sera remis à Mme Valentich lors du déjeuner de remise de prix, en marge du congrès de l’Alberta College of Social Workers, à Edmonton, le 23 mars 2018.