Centre de réconciliation de l’ACTS

L’objectif de « resserrer les liens avec les travailleurs sociaux et les communautés autochtones pour mieux les soutenir face à leurs problèmes et poursuivre des objectifs de plaidoyer communs » a été désigné comme une priorité dans le Plan stratégique 2016-2020 de la Fédération de l’ACTS.

En conséquence, en octobre 2017, le Conseil d’administration de l’ACTS a pris la décision d’accorder une attention prioritaire à la réconciliation et d’élaborer un plan destiné à poursuivre cette réconciliation et à promouvoir la compréhension. Lors de sa première réunion sur ce thème, tenue le 21 novembre 2017, le Conseil a relevé de nombreuses avenues dignes d’être explorées. Merci de votre patience pendant l’élaboration de ce plan d’action. L’ACTS en informera l’ensemble des membres dès qu’il se concrétisera.

Vous trouverez, ci-dessous des liens vers les déclarations, lettres et autres publications antérieures par lesquelles l’ACTS plaide en faveur de la réconciliation et de l’équité envers les peuples et communautés autochtones. Ces positions, que nous avons énumérées en ordre chronologique, ont étayé bon nombre de représentations sur la Colline du Parlement. Cette liste est suivie d’une énumération de ressources provinciales et nationales d’autres organismes.

La liste s’allongera à mesure que nous rassemblerons les documents. Merci de nous écrire un message à casw@casw-acts.ca si vous souhaitez nous recommander des ajouts.

 

Rec_pic.png

 

 

Déclarations, positions et lettres de l'ACTS

Ressources provincial

Formation continue d'ACTS

Organisations et déclarations nationales (Canada)

 

 


Déclarations, positions et lettres de l'ACTS

2009

Déclaration de reconnaissance 2009

Aujourd’hui, nous reconnaissons que les travailleurs sociaux ont participé à des activités qui ont eu un impact négatif sur nos citoyens autochtones. Aujourd’hui, nous regrettons profondément ces actions.


2011

L'ACTS appuie la création d'un poste de commissaire national des droits des enfants

« Compte tenu du fait que les données les plus récentes relatives aux enfants en placement révèlent que de 30 % à 40 % de ceux-ci sont autochtones, l’ACTS est d'avis que le temps est venu pour le gouvernement fédéral de mettre un terme aux querelles liées à des questions de compétence en créant un poste de commissaire national indépendant responsable de la protection des droits de tous les enfants au Canada », affirme Morel Caissie, président de l'ACTS.


2012

L'ACTS réclame le rétablissement du financement de l'AFAC et du CNGPN

En 2010, le gouvernement du Canada a finalement franchi une étape longtemps attendue et fort publicisée en approuvant la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Voilà que moins de deux ans plus tard, le gouvernement Harper recule plutôt que d'aller de l'avant en vue de s'acquitter de ses obligations internationales.

Lettre de soutien - pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes

À cet égard, l'ACTS appuie l'appel lancé à votre Comité par l'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) visant à vous amener au Canada pour mener cette enquête dans les plus brefs délais.


2013

Déclaration commune soutenant les aspirations des peuples autochtones

La mission du travail social consiste à promouvoir le bien-être individuel et collectif de toutes les personnes et l’avancement de la justice sociale. Nous sommes conscients de l’héritage colonial qui se répercute sur le bien-être physique, émotionnel et spirituel des Autochtones et de la contribution historique du travail social concernant cet héritage.

Déclaration à l'appui des enfants et des familles autochtones

L'ACTS et l'ACFTS saluent les efforts déployés par la Société de soutien à l'enfance et à la famille des Premières Nations du Canada (SSEFPNC) et l'Assemblée des Premières Nations (APN) qui, depuis sept ans, ont entamé une bataille juridique contre le gouvernement du Canada dans le but que les voix des enfants autochtones et de leurs familles soient entendues par le Tribunal canadien des droits de la personne (TCDP).


2014

Conseil de la fédération - Enquête publique portant sur la disparition et les meurtres de femmes et de jeunes filles autochtones

Les travailleurs sociaux du Canada sont pleinement conscients du racisme culturel qui contribue à perpétuer les inégalités de plus en plus grandes auxquelles sont confrontés les peuples autochtones comparativement à toute autre population au Canada. Voilà plus de deux décennies que l'ACTS demande aux gouvernements fédéraux successifs de nommer un défenseur ou un commissaire national et indépendant chargé d'assurer, qu'au Canada, nos enfants passent en priorité et que leurs droits sont protégés.


2015

Déclaration relative à la Commission de vérité et réconciliation du Canada

Enfin, l'ACTS en appelle à tous les partis politiques de faire de la réconciliation une question centrale du mandat du prochain gouvernement du Canada en incluant dans leurs plateformes politiques respectives une réponse détaillée aux Appels à l'action  de la Commission.

L'ACTS se réjouit de l'action du gouvernement fédéral visant à mettre fin à la violence contre les enfants

"L'ACTS reconnaît que la profession de travailleur social est bien placée pour défendre les droits des enfants", a poursuivi M. Caissie. Je sais que les travailleurs sociaux de l'ensemble du Canada feront leur part pour veiller à ce que tous les enfants canadiens soient valorisés, respectés et libres de toute violence. »

Lettre au Ministre des Affaires autochtones et du Nord
L'ACTS a épaulé la Société de soutien à l'enfance et à la famille des Premières Nations (SSEFPNC) et l'Assemblée des Premières nations (APN), qui, depuis près d'une décennie, ont mené une bataille juridique au gouvernement du Canada afin que la voix des enfants autochtones et de leurs familles soit entendue par le Tribunal canadien des doits de la personne (TCDP).

Anticipant des actions subséquentes : L'ACTS accueille favorablement l'enquête sur les femmes disparues ou assassinées
Par ailleurs, l'ACTS salue l'engagement du Parti libéral du Canada de mettre en œuvre l'ensemble des 94 recommandations de la Commission de vérité et de réconciliation (CVR). « Le Canada a beaucoup à faire pour restaurer sa relation aux collectivités autochtones et cette enquête constitue un premier pas important. L'ACTS continuera à demander au gouvernement fédéral de rendre des comptes relativement à sa promesse de réconciliation », conclut M. Caissie.


2016

L’ACTS salue la décision du Tribunal des droits de la personne qui conclut que les enfants et les collectivités des Premières Nations sont victimes de discrimination

Bien que la décision porte sur des enjeux précis en mettant en œuvre de nouveaux modèles de financement et en offrant des services adaptés à la culture, l’ACTS espère qu’elle marquera, de façon plus générale, le début d’une ère nouvelle au Canada. L’ACTS recommande avec instance au gouvernement fédéral de donner suite immédiatement aux 94 Appels à l’action présentés dans le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.


2017

Lettre ouverte au ministre Philpott

"Au nom de la fédération de l'ACTS, je vous félicite pour votre nomination historique. L'ACTS est impatiente de collaborer avec votre bureau afin de parvenir à contrer rapidement la discrimination envers les enfants et les collectivités autochtones." 


2018

Les trois piliers de la profession célèbrent le Mois national du travail social : Les changements : du rêve à la réalité

Partout au Canada, la profession du travail social fait passer les changements du rêve à la réalité.


2019

Déclaration de l’ACTS sur le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées

L’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) loue et affirme Réclamer notre pouvoir et notre place : Rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Il s’agit pour tous les Canadiens d’un élément crucial sur la voie de la réconciliation qui nous rapproche encore plus de la mise en œuvre des appels à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation du Canada.

Présentation d’excuses et engagement envers la réconciliation

L’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) reconnaît avoir joué un rôle dans la mise sur pied des pensionnats indiens et soutenu une vision de l’aide sociale à l’enfance qui cautionnait des politiques discriminatoires, nées d’un désir de déposséder les peuples autochtones de leurs terres, et qui a mené à la rafle des années soixante.
 
L’ACTS s’excuse sincèrement d’avoir contribué aux injustices imposées aux peuples autochtones. Dans la présente déclaration, l’Association explique de quelles façons elle a été — et est encore à bien des égards — responsable du déni systémique et de l’inégalité tels qu’ils se manifestent dans le domaine du travail social.
 
L’ACTS espère qu’en reconnaissant publiquement, avec humilité, les actes répréhensibles passés et présents, elle amorcera un dialogue honnête et transparent sur le chemin de la réconciliation. Selon la Commission de vérité et réconciliation (CVR), « l’importance du dévoilement de la vérité ne devrait pas être sous-estimée ; ce dévoilement permet de restaurer la dignité humaine des victimes de violence et de demander des comptes aux gouvernements et aux citoyens ». C’est aussi ce que croit l’ACTS.
 
 
 
Ottawa, ON – La Ligue pour le bien-être de l’enfance du Canada (LBEC) et l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) remercient l’Assemblée des Premières Nations (APN), Inuit Tapiriit Kanatami (ITK), le Ralliement national des Métis (RNM) et les organismes autochtones à travers le pays pour avoir fait progresser les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation dans le domaine de la protection de l’enfance. Une nouvelle loi fédérale pourrait confirmer le droit inhérent des peuples autochtones d’exercer leur compétence sur les services à l’enfance et à la famille, tout en établissant des critères qui garantiraient que les enfants des Premières nations, des Inuits et des Métis pris en charge conservent leurs liens avec leur famille, leur communauté, leur culture et leur langue.
En cette période de réconciliation, le gouvernement du Canada doit fournir le leadership nécessaire pour tenir ses promesses de mettre en œuvre les appels à l’action de la Commission de la vérité et de la réconciliation (CVR) et de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA).

Formation continue d'ACTS

Œuvrer sous la contrainte : le processus décisionnel des intervenantes œuvrant en protection de la jeunesse relativement aux décisions de compromission, de retrait et de placement des jeunes Autochtones.

En anglais seulement:

2017

Aboriginal Community Social Work: Committing to Anti-Oppressive Practice

Indigenous Perspectives & Social Work Series (2 part series) 

2018

Unsettling Ourselves: Settler Engagement with Truth and Reconciliation

A SACRED STORY: Gladue Reports

Honouring Jordan’s Principle: Putting Kids First

2019

Cultural Safety in Indigenous Health Care

Circles for Reconciliation

In a Good Way: Putting the TRC Calls to Action into Practice

2020

Learning from the experiences of Indigenous children in care: When placement disruption results in multiple school changes

Bill C-92 An Act respecting First Nations, Inuit and Métis children, youth and families, From Compliance to Connection

Engaging Indigenous Youth

Decolonizing Journeys


[En anglais seulement]

Provincial Resources:

British Columbia Association of Social Workers: 

2015: BC Social Workers welcome Truth and Reconciliation Report

“BCASW commits to engaging and consulting with Indigenous peoples and communities on the process”

2016: Towards a New Relationship

“As part of our commitment to social justice, we all have a responsibility to be part of the reconciliation process. This will not be an easy process, nor will it happen overnight. It will require our commitment and active participation over the coming years to move forward towards a respectful and collaborative relationship with First Nations communities. BCASW is committed to supporting its members through this process, and providing tools and resources to help social workers take concrete steps towards reconciliation.”
 

British Columbia Ministry of Child and Family Development: 

Aboriginal Policy and Practice Framework in British Columbia

First Nations Health Authority:

Many resources on Jordan's Principle including informative infographics and links to other resources


Alberta College of Social Workers: 

2013: Indigenous Social Work Practice and Social Work Competence - Declaration of Guiding Responsibilities for Indigenous Social Work Practices


Manitoba College of Social Workers

2016: MCSW is partner to Winnipeg’s Indigenous Accord

“The College declares a commitment to reconciliation by taking steps to implement the Calls to Action outlined by the Truth and Reconciliation Commission of Canada specific to Social Workers through the promotion of education related to the history and culture of indigenous peoples.”


Organisations et déclarations nationales (Canada)

La Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada

La Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada (La Société de soutien) a été créée lors d'une réunion nationale des agences de services à l’enfance et à la famille des Premières Nations (ASEFPN) qui a eu lieu en territoire de la Première Nation Squamish en 1998. Lors de cette rencontre, les délégués ont convenu qu'un organisme national sans but lucratif est nécessaire pour effectuer des recherches, développer des politiques, offrir du perfectionnement professionnel et soutenir le réseautage entre les ASEFPN œuvrant auprès des enfants, des jeunes et des familles des Premières Nations.

Centre national pour la Vérité et Réconciliation
 

Reconciliation Canada [en anglais seulement]

Born from the vision of Chief Dr. Robert Joseph, Gwawaenuk Elder, Reconciliation Canada is leading the way in engaging Canadians in dialogue and transformative experiences that revitalize the relationships among Indigenous peoples and all Canadians. Our model for reconciliation engages people in open and honest conversation to understand our diverse histories and experiences. We actively engage multi-faith and multi-cultural communities to explore the meaning of reconciliation. Together, we are charting a New Way Forward.

Statement: CASWE-ACFTS

2017: LE CONSEIL D’ADMINISTRATION APPUIE UNE DÉCLARATION DE COMPLICITÉ ET D’ENGAGEMENT ENVERS LE CHANGEMENT

Le conseil d’administration de CASWE-ACFTS s’est engagé à faire en sorte que la formation en travail social au Canada contribue à transformer la réalité coloniale du Canada