Le 10 février, 2017 - L'ACTS est profondément préoccupée par les coupes proposées au budget du Collège Aurora

 

Ottawa, Ontario – le 10 février 2017 – L'Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS), en solidarité avec l'Association des travailleurs sociaux du Nord canadien, est profondément préoccupée par les coupes proposées au budget du Collège Aurora et par la disparition potentielle de son programme de travail social de deux ans.

Nous comprenons que le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a proposé de réduire de 1,9 million de dollars le financement du Collège Aurora, ce qui entraînerait l'élimination de son programme de travail social offert de 2 ans. L'ACTS en appelle au gouvernement fédéral et à celui des Territoires du Nord-Ouest  de repenser ce choix dommageable qui, en plus d'avoir des incidences graves sur la prestation de services dans le Nord canadien, serait en opposition directe aux recommandations de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR).

« Si cette décision budgétaire devait se concrétiser, elle aurait des conséquences désastreuses sur l'avenir de l'enseignement postsecondaire dans le Nord, de même que sur le rôle qu'elle joue pour soutenir les collectivités du Nord et la capacité d'offrir des services aux collectivités à partir de la collectivité » affirme Jan Christianson-Wood, présidente de l'ACTS.

Le Transfert canadien en matière de programmes sociaux constitue la principale source de financement au Canada à l'appui de l'enseignement postsecondaire provincial et territorial, le gouvernement territorial se chargeant par la suite de l'allocation des fonds ainsi perçus. Selon le Collège Aurora, la contribution provenant du gouvernement territorial correspond à environ 66 % de son revenu.

« Bien que l'ACTS soit consciente des difficultés afférentes au financement, il ne s'agit pas, en l'occurrence, d'une décision que les Territoires du Nord-Ouest ont les moyens de prendre », ajoute Mme Christianson-Wood, car celle-ci irait à l'encontre des recommandations de la CVR voulant que le gouvernement fédéral assure un financement adéquat pour permettre d'éliminer les listes d'attente des elèves des Premières Nations en quête d'une formation postsecondaire et de soutenir l'élaboration de programmes d'études culturellement adaptés. »

Le Collège Aurora est reconnu comme l'établissement d'enseignement nordique comptant le plus grand nombre d'étudiants autochtones inscrits, soit 1 813 au cours des dernières années. Les postulants au programme de diplôme en travail social provenaient de collectivités réparties sur l'ensemble des Territoires du Nord-Ouest, notamment de Behchoko, Gameti, Deline, Tulita, Fort Good Hope, Fort Smith, Hay River, Fort Resolution, Aklavik, Tuktoyaktuk et Inuvik.

« Les changements proposés auraient des répercussions profondes sur les collectivités autochtones, la profession du travail social et le Nord dans son ensemble », conclut Mme Christianson-Wood. « Les travailleurs sociaux conseillent vivement aux gouvernements de réexaminer cette question. »

-30-

Pour plus de renseignements:
Fred Phelps, M.Serv.Soc., TSI
Directeur général, ACTS
Tél. : 613-729-6668
​Courriel : fred.phelps@casw-acts.ca