Le 6 mars, 2017 - Lettre au Ministre de l'Immigration, du Statut de réfugié et de la Citoyenneté

 

 

 

Le 1er mars 2017

L'honorable Ahmed Hussen
Ministre de l'Immigration, du Statut de réfugié et de la Citoyenneté
Chambre des communes Ottawa, Ontario
K1A 0A6

Monsieur le Ministre,

L'Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) est profondément préoccupée par le manque de réaction du gouvernement du Canada à l'augmentation considérable du nombre de demandeurs d'asile arrivant au Canada en provenance des États-Unis, après avoir franchi la frontière illégalement pour demander le statut de réfugié.

Nous savons que le gouvernement du Canada subit des pressions pour qu'il modifie ou qu'il annule l'Entente sur les tiers pays sûrs du fait que le président américain Donald Trump a émis un décret interdisant l'accès à son pays de ressortissants de sept pays majoritairement musulmans. Le gouvernement libéral a jusqu'à présent refusé d'apporter une modification quelconque à la législation actuelle.

Je vous écris en qualité de présidente de l'Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) pour demander avec insistance au gouvernement du Canada de réagir de manière efficace à cet enjeu. À défaut, cela aura des conséquences désastreuses non seulement sur les demandeurs d'asile au Canada, mais aussi sur les citoyens canadiens et sur les politiques canadiennes à venir.

L'Entente sur les tiers pays sûrs stipule que le Canada reconnaît que les États-Unis constituent un refuge sûr pour des migrants, ce qui veut dire essentiellement que personne ne devrait avoir à fuir les États-Unis. Toutefois, à la lumière de ce qui se produit actuellement, cette affirmation est de plus en plus contestée.

L'ACTS réclame que l'Entente sur les tiers pays sûrs soit suspendue afin d'éliminer le besoin pour des migrants d'entrer au pays en franchissant des frontières non protégées après un périple périlleux. Bien que l'ACTS reconnaisse la capacité restreinte du Canada d'accueillir de grands nombres de demandeurs d'asile, le défaut d'agir aura des conséquences désastreuses pour ceux qui cherchent un refuge.

Au fur et ;à mesure que les nombres augmentent, des collectivités canadiennes ont du mal à composer avec le manque des services à l'intention des demandeurs d'asile. Certains fonctionnaires municipaux ont dit s'inquiéter du manque de services et ont demandé un appui du gouvernement du Canada. À l'heure actuelle, les demandeurs d'asile font face à un avenir incertain, dans l'attente des audiences de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié et de ce qui découlera de l'Entente sur les tiers pays sûrs.

L'ACTS milite fermentent pour que le gouvernement du Canada agisse sur cette instabilité croissante et  reconnaisse que ce problème continuera de croître plutôt que de s'atténuer. Conséquemment l'ACTS réitère sa demande de suspendre l'Entente sur les tiers pays sûrs et réclame la mise en place d'un processus juste et humain pour tous les demandeurs.

Nous vous remercions de l'attention que vous apporterez à cette question et l'ACTS attend avec impatience de connaître les actions qu'entreprendra le gouvernement du Canada pour assurer la sécurité des demandeurs d'asile, tout en atténuant les tensions sur les collectivités frontalières et sur les services existants à l'intention des nouveaux arrivants.

Veuillez agréer l'expression de nos sentiments respectueux.

Jan Christianson-Wood, M.Serv.Soc. , TSI
Présidente, ACTS

 

 

 

 

c. c. L'honorable Ralph Goodale, ministre de la sécurité publique et de la Sécurité civile
Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada