Code de déontologie de l’ACTS et le champ de pratique du travail social

Code de déontologie de l’ACTS

 

La déontologie constitue un élément crucial de chaque profession. À l’occasion de la Semaine national du service social 2005, l’Association canadienne des travailleurs sociaux (ACTS) a adopté un nouveau Code de déontologie et publié les Lignes directrices pour une pratique conforme à la déontologie, qui serviront de document d’accompagnement au code.

La dernière édition du Code de déontologie du travail social a été publée en 1994. À la lumière des progrès récents et des nouvelles formes de pratique, ce document a été révisé suite à une vaste consultation menée auprès des principaux intervenants et experts.

Nous invitons les travailleuses et travailleurs sociaux ainsi que le grand public à prendre connaissance du Code de déontologie (2005) et des Lignes directrices pour une pratique conforme à la déontologie (2005).

Au Canada, la législation du travail social est la responsabilité des provinces/territoires. Pour en savoir davantage sur la pratique déontologique des travailleuses et travailleurs sociaux ou pour prendre connaissance du Code de déontologie d’une province ou d’un territoire en particulier, vous pouvez communiquer avec l’organisme de service social de la province ou du territoire en question. Pour trouver une liste complète des organisations de service social, cliquer ici.

L'ACTS reconnaît que le Code de 2005 a suscité des observations et des discussions et elle les reçoit volontiers et ces observations seront rassemblées et prises en considération.

Pour vous procurer un exemplaire du Code de déontologie et les Lignes directrices pour une pratique conforme à la déontologie (vendus ensemble), veuillez communiquer avec le bureau national de l’ACTS ou visiter le site Web de l’ACTS. Pour télécharger une affiche du Code de déontologie, voir l'attachement ci-dessous.


 

Le champ de pratique du travail social

Le service ou travail social est une profession fondée sur la pratique et une discipline universitaire qui repose sur les théories du service social, des sciences sociales et des sciences humaines. Il est mis en oeuvre grâce à une approche fondée sur des données probantes et reconnaît l’importance des modes de connaissance autochtones dans la pratique, le développement des connaissances, l’éducation, les services cliniques, les politiques et la recherche. Le service social se concentre sur la personne dans son environnement et reconnaît l’importance des influences familiales, communautaires, culturelles, juridiques, sociales, spirituelles et économiques. Ces influences ont un impact sur le bien-être des individus, des familles, des groupes et des communautés. Le service social applique une perspective basée sur les forces et considère les individus, les familles et les communautés comme étant pleins de ressources, résistants et dotés de capacités. Au coeur de la pratique du service social se trouvent des principes de respect de la dignité et de la valeur inhérentes des personnes, la recherche de la justice sociale et une pratique culturellement adaptée qui applique une optique anti-oppressive à tous les champ d’exercice et qui est fondée sur l’éthique, les valeurs et l’humilité.

La pratique du service social répond aux besoins des individus, des familles, des groupes et des communautés. Elle s’attaque aux obstacles et aux injustices dans les organisations et dans la société. Le service social se concentre sur l’amélioration de la santé et du bien-être social en utilisant le cadre des déterminants sociaux de la santé lors de la prestation de services, de la navigation dans les systèmes et de la défense d’un accès équitable et de l’amélioration des multiples dimensions qui ont un impact sur la santé et le bien-être. Le service social engage les personnes et les communautés à relever les défis de la vie, à faire face aux événements traumatisants, à créer le changement et à renforcer la résilience. Le service social collabore également avec d’autres professions, communautés et organisations pour fournir des services, améliorer les conditions et créer des possibilités de croissance, de rétablissement et de développement personnel.

Les compétences individuelles en service social sont développées par l’éducation, la formation, le développement professionnel continu, la supervision et une approche introspective de la pratique qui renforce l’apprentissage par l’expérience. La pratique du service social comprend, entre autres, les rôles décrits ci-dessous. L’annexe qui vient ensuite présente les rôles spécifiques liés aux descriptions générales.

  • La prestation de services cliniques en personne ou par des moyens électroniques, dans le cadre d’une relation d’aide comprenant l’évaluation, le diagnostic, la gestion de cas, le conseil, la thérapie, la consultation, l’intervention en cas de crise, le traitement, les services et programmes de groupe, le soutien social et les services d’orientation.
  • Des activités de plaidoyer pour s’attaquer aux obstacles et aux inégalités qui existent au sein des organisations et de la société, et pour défendre les droits de la personne et la justice sociale, y compris le soutien aux populations autochtones sur la base des besoins identifiés.
  • La prestation de services et d’interventions qui soutiennent le développement communautaire et enrichissent le bien-être individuel, familial et collectif.
  • La supervision d’un travailleur social, d’un étudiant en service social ou d’un autre supervisé.
  • Le développement, la promotion, la gestion, l’administration, la prestation et l’évaluation des services et des programmes, y compris ceux qui sont réalisés en collaboration avec d’autres professionnels.
  • La gestion, la direction et l’administration d’une organisation et la supervision des services, programmes et interventions fournis par les travailleurs sociaux ou un autre supervisé.
  • Le développement, la promotion, la mise en oeuvre et l’évaluation des politiques sociales visant à améliorer les conditions sociales et l’égalité des individus, des familles, des groupes et des communautés, ainsi que des politiques qui favorisent la justice sociale.
  • L’éducation, la formation et le développement professionnel concernant la pratique du service social.
  • La recherche et l’évaluation pour réfléchir sur la pratique du service social, pour développer la politique sociale et pour mettre en pratique les résultats de la recherche, y compris la recherche qui engage les clients du service social et la recherche effectuée en collaboration avec d’autres professionnels.

 

Lire le document au complet, y compris l'annexe: Rôles et responsabilités dans le cadre du champ de pratique du service social.

 

Ressources