Les travailleuses et travailleurs sociaux qui oeuvrent dans le domaine du développement communautaire oeuvrent dans de nombreux secteurs de pratique et dans des milieux variés. Bien souvent, le travail n’entre pas dans le cadre de programmes régis par la loi et les travailleurs ne sont pas obligés d’être inscrits auprès de l’organisme de réglementation de la province où ils exercent. Le champ de la pratique communautaire englobe le développement économique de la collectivité, par exemple, l’amélioration des économies locales dans les régions rurales aux prises avec l’exode de la population; il englobe également le processus politique et le travail auprès des citoyens, des groupes ou des organisations pour faire la jonction avec les institutions et les systèmes plus importants. L’identité de la collectivité varie largement et change selon le contexte des questions ou des problèmes sociaux particuliers. Les travailleurs sociaux dont la pratique est axée sur le développement et l’organisation communautaires essaient d’aborder les questions systémiques qui créent des problèmes sociaux. Dans de nombreux cas, ils peuvent également appliquer le genre de pratiques de résolution de problèmes en vigueur dans de nombreux postes de service social.

Le service social en milieu communautaire exige que l’on comprenne bien la dynamique du pouvoir et les relations sociales qui régissent les relations entre diverses structures et diverses collectivités, et que l’on travaille avec l’objectif de réaliser la justice sociale par le biais de changements structurels. Si la question en est une de pauvreté, par exemple, une travailleuse sociale qui exerce selon une perspective axée sur la vie communautaire peut se concentrer sur l’économie politique qui crée ces conditions. Il peut s’agir, par exemple, de s’attaquer aux politiques qui perpétuent la pauvreté ou d’organiser des groupes s’intéressant à une question particulière qui feront pression sur les responsables pour faire adopter des changements.

L’idée centrale de ce genre de démarche est qu’en s’unissant, les gens ont une plus grande capacité d’améliorer leur situation, puisque ce sont eux qui connaissent le mieux les circonstances de leurs problèmes et savent ce qu’il faudrait faire pour améliorer les choses. En fait, cette manière de voir reflète les valeurs fondamentales de la profession du service social. Parmi les outils dont se servent les travailleuses et travailleurs sociaux en milieu communautaire, mentionnons le développement de la sensibilisation communautaire, la définition d’un leadership, la création d’alliances stratégiques, le développement de l’éducation des adultes, l’encouragement à la collaboration et la création d’une capacité communautaire. Les travailleurs sociaux en milieu communautaire peuvent participer à l’élaboration de programmes, de projets ou de recherches ou à divers mouvements sociaux à grande échelle en vue du règlement de vastes questions comme le problème des sans-abri.

Pour mieux comprendre les conditions d’un point de vue social, économique ou politique, les travailleurs sociaux qui oeuvrent au niveau de la collectivité se préoccupent des questions de politique publique et s’engagent souvent avec d’autres dans des activités d’analyse de politique. L’analyse aide à l’élaboration de stratégies ayant pour but de réaliser certaines formes de changements durables. Dans toute situation, les collectivités visées doivent jouer un rôle de leadership dans la définition des questions à régler et l’élaboration de solutions. Les travailleurs sociaux en milieu communautaire passent beaucoup de temps avec des dirigeants et des alliés à la définition des problèmes communs parmi les membres de la collectivité. Le travailleur social prend la tête du mouvement qui aboutit à générer une orientation stratégique dans le contexte des objectifs fixés et définis par le groupe, et vers lesquels tendent les efforts du groupe. Il communique toute l’information qu’il possède au sujet du problème en cours d’étude de manière que les parties intéressées soient plus en mesure de participer à la formulation de solutions.

Les travailleurs qui exercent en tant qu’organisateurs communautaires et animateurs de développement communautaire sont guidés par le principe de déontologie et les normes de la profession ainsi que par les principes du développement durable communautaire. Les approches liées à la recherche dont se sert le plus souvent ce secteur de la pratique sont qualitatives, comme l’action participative ou la recherche ethnographique. D’un point de vue communautaire, le rôle du service social est d’effectuer des évaluations et de diffuser l’information à la communauté qui s’y intéresse. Les connaissances issues de la recherche servent souvent à formuler les étapes nécessaires à l’élaboration d’une stratégie. En retour, le travailleur social retire des leçons de son travail auprès des habitants des collectivités, et renforce la collaboration et les partenariats qui aboutissent à d’authentiques changements sociaux.

Préparer par Cyndi Hall