L'ACTS réclame le rétablissement du financement de l'AFAC et du CNGPN

Pour publication immédiate

« Le Canada s’est engagé à promouvoir et à protéger les droits des peuples autochtones, a affirmé l’honorable Lawrence Cannon, le ministre des Affaires étrangères. La participation active du Canada à l’étranger et son partenariat productif avec les Canadiens autochtones contribuent réellement à l’avancement des droits des peuples autochtones au pays et à l’étranger. »
- Le 12 novembre 2010

Ottawa (le 20 avril 2012) – En 2010, le gouvernement du Canada a finalement franchi une étape longtemps attendue et fort publicisée en approuvant la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Voilà que moins de deux ans plus tard, le gouvernement Harper recule plutôt que d'aller de l'avant en vue de s'acquitter de ses obligations internationales.

Plus précisément, comme conséquence du budget 2012, le gouvernement Harper a choisi de couper immédiatement tout le financement alloué au Service de santé de l'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC), qui offre depuis 30 ans des programmes de santé ciblés à l'intention des femmes autochtones.

De même, le financement du Centre national pour la gouvernance des Premières nations (CNGPN) a été aboli. Conséquemment, à compter du 31 mars 2013, le CNGPN devra fermer ses portes et cessera d'offrir ses populaires services de reconstruction de nations. Le CNGPN offre aux leaders et aux administrateurs des Premières nations des outils pratiques leur facilitant la tâche d'impliquer pleinement leurs citoyens et d'assumer la responsabilité de leur avenir.

« Le fait d'enlever à l'AFAC la capacité d'offrir des programmes de santé et d'abolir carrément le CNGPN qui est voué à améliorer les conditions de vie des populations les plus vulnérables du Canada n'atténuera pas les problèmes existants, mais contribuera plus tôt à les aggraver », dit le président de l'Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS), Morel Caissie.

L'ACTS demande respectueusement au gouvernement Harper de continuer de faire les efforts nécessaires pour s'acquitter de ses obligations internationales en rétablissant le financement tant de l'AFAC que du CNGPN.

-30-

Pour plus de renseignements :
Fred Phelps, M.Serv.Soc., TSI
Directeur général, ACTS
613-729-6668 ou [email protected]