Le 6 décembre – Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes

(Ottawa, Ontario) 6 décembre 2016 – En ce jour, l'Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) tient à souligner la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes et évoquer solennellement le souvenir des 14 femmes assassinées à cette date en 1989 à l'École polytechnique de Montréal. Des progrès importants ont été réalisés vers l'atteinte d'un Canada libre de violence et d'oppression à caractère sexiste, mais il reste encore beaucoup de travail à faire.

« Il arrive beaucoup trop souvent que l'on fasse fi des injustices et des obstacles que doivent surmonter les femmes au quotidien », affirme Jan Christianson-Wood, présidente de l'ACTS « mais il nous faut reconnaître que ces problèmes contribuent à créer un climat de misogynie, qui a mené en partie à la mort tragique de ces quatorze jeunes femmes. Il est plus important que jamais de se souvenir et de nommer pour ce qu'elle fut l'expérience horrible de ces jeunes femmes, soit une violence sexiste et une misogyne. »

L'ACTS souligne aussi que le but de cette journée est double : à la fois, se rappeler et inspirer une action en vue d'un avenir meilleur. Ainsi, l'ACTS désire faire l'éloge du gouvernement fédéral qui a entrepris une enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées, mais, par la même occasion, l'ACTS demande que cette enquête se traduise en des actions concrètes destinées à générer des changements systémiques.

« L'ACTS a écrit à chacun des premiers ministres des provinces et des territoires, au nom des travailleurs sociaux que nous représentons, pour leur demander de coopérer pleinement à l'enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées », dit Mme Christianson-Wood. « Et nous allons continuer de réclamer que le Canada soit un pays où nos lois, nos politiques et nos procédures – et non seulement les citoyens à titre individuel – appuient, renforcent et protègent la dignité et la sécurité des femmes et des filles. »

En outre, l'ACTS est sensible aux circonstances internationales particulières qui teintent la journée de commémoration et d'action de cette année. « Les politiques de nos voisins du Sud ont souvent des incidences importantes sur le climat politique et social du Canada», dit Mme Christianson-Wood. « À la lumière d'événements récents, l'ACTS croit qu'il est important de réitérer que les travailleurs sociaux canadiens affirment les expériences vécues par les femmes et les filles et se dressent solidairement avec les victimes et les survivantes de violence. »

-30-

Fred Phelps 
Directeur général
Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS)
613-729-6668
Fred.phelps@casw-acts.ca