Mary Valentich se voit décerner le Prix d’excellence Glenn Drover pour services exceptionnels : la plus haute distinction de l’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux

23 mars 2018 – L’Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) est heureuse d’annoncer que la récipiendaire du Prix Glenn Drover 2018 pour services exceptionnels est Mme Mary Valentich, Ph.D.

Présenté tous les deux ans à un travailleur social membre d’un organisme partenaire de l’ACTS, ce prix rend hommage à une pratique exceptionnelle du service social à l’échelle locale, provinciale, nationale ou internationale. Cette pratique comprend les services directs, les services à la profession, la défense des droits, l’élaboration de politiques sociales, la formation et la recherche.

« Nous sommes ravis de rendre hommage à Mme Valentich, car elle incarne non seulement la passion et l’impact de la profession du service social, mais aussi sa diversité », a déclaré la présidente de l’ACTS, Mme Jan Christianson-Wood. « De la recherche à la formation en passant par les politiques et le contexte politique, Mme Valentich a assumé une variété incroyable de rôles dans sa poursuite inlassable d’un monde meilleur pour nous tous et toutes. »

Mary Valentich a commencé sa carrière comme travailleuse sociale en milieu hospitalier. Elle s’est jointe à l’École de service social St. Patrick de l’Université d’Ottawa en 1968, avant d’être mutée à l’Université Carleton. Elle a déménagé à l’Université de Calgary en 1976, où elle a assumé le rôle de vice-doyenne du programme de maîtrise en service social et, plus tard, de vice-doyenne des programmes d’études supérieures. Elle a également passé trois ans comme conseillère auprès du recteur de l’Université sur les questions relatives aux femmes, ce qui reflète son intérêt particulier pour la pratique féministe et la défense des droits des femmes.

En dehors de son emploi officiel, Mme Valentich a été membre fondatrice de deux centres d’aide aux victimes de viol (Ottawa-1975 et Calgary-1976). Elle a aussi fondé un programme extrascolaire qui existe toujours 35 ans plus tard en plus d’instituer de nombreux cours et programmes éducatifs novateurs, en particulier dans les domaines de la sexualité humaine, de l’affirmation de soi au travail et des questions de frontières professionnelles. Elle a aussi aidé à fonder plusieurs groupes de pression cherchant à infléchir les politiques et à développer une société juste et équitable, par exemple, en créant le premier Mémorial du 6 décembre 1990 à l’Université de Calgary et en lançant ce qui fut probablement la première Semaine de sensibilisation à la violence sur un campus universitaire nord-américain en 1991.

« Mme Valentich incarne les idéaux du service social, en luttant inlassablement pour les questions relatives aux femmes, en sensibilisant et en faisant comprendre la diversité du genre humain et de la sexualité, en travaillant pour mettre fin au racisme, en s’attaquant aux changements climatiques, en faisant la promotion de la législation sur l’aide à mourir et d’autres questions qui nous touchent tous, a ajouté Mme Christianson-Wood. Son travail en tant que travailleuse sociale et éducatrice a apporté des changements institutionnels dans les sphères politiques, et elle a touché la vie de centaines d’étudiants et de membres de la communauté à travers ses divers rôles et postes. Nous sommes honorés de lui remettre le prix le plus prestigieux décerné par le milieu canadien du travail social. »

Le prix national sera remis à Mme Valentich lors du déjeuner de remise de prix, en marge du congrès de l’Alberta College of Social Workers, à Edmonton, le 23 mars 2018.

Pour plus d’informations, contactez-nous :

Fred Phelps, MSW, RSW, RSW

Directeur général

casw@casw-acts.ca

613-729-666