Réponse de l'ACHRU sur la Stratégie nationale sur le logement

Le gouvernement fédéral dévoile la nouvelle politique du logement social et abordable au Canada. L’ACHRU se réjouit, mais beaucoup de travail doit encore être fait.

OTTAWA – Le gouvernement fédéral dévoile aujourd’hui sa toute première Stratégie nationale du logement, un plan historique qui contient un ensemble de politiques et de programmes visant essentiellement les besoins des populations les plus vulnérables au Canada. La Stratégie vise des investissements de plus de 40 milliards ayant pour objectifs la construction de 100 000 nouveaux logements abordables, la réparation et la rénovation de 300 000 autres et elle veut permettre à 530 000 ménages de ne plus vivre des besoins impérieux en logement. Comme association nationale représentant le secteur du logement social, abordable et sans but lucratif au Canada, l’Association canadienne d’habitation et de rénovation urbaine (ACHRU) salue ce pas en avant.

Parmi les éléments clés de la nouvelle stratégie, on retrouve :

• La reconnaissance légale d’un droit au logement qui exigera le maintien, dans le temps, d’une stratégie de l’habitation par le gouvernement fédéral et l’identification d’indicateurs pancanadiens, dont il faudra rendre compte publiquement (idées mises de l’avant et défendues par l’ACHRU). • 15,9 milliards de dollars dans le nouveau Fonds national de co-investissement pour le logement ; pour la réparation et la rénovation de logements sociaux existants et la construction de nouveaux logements abordables.
• 4,3 milliards dans le Initiative canadienne de logement Communautaire pour protéger l’accès aux logements abordables actuels.
• La confirmation que les mesures contenues dans le budget 2017 pour de nouvelles recherches et données sur l’habitation, pour rendre disponibles de nouveaux terrains fédéraux pour les fournisseurs de logements, et pour un partenariat renforci avec les provinces et les territoires seront implantées.
• 2,2 milliards pour faire face à l’itinérance dans la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance Quoique ces aspects soient bienvenus, beaucoup de travail doit encore être fait. Par exemple, un processus doit être mis en place pour approfondir et approuver la nouvelle approche sur le droit au logement. Il faudra surveiller les discussions et la coordination avec les provinces et les territoires à propos des volets essentiels de l’annonce d’aujourd’hui.

La Stratégie pour le logement autochtone nécessitera une plus grande consultation avec les représentants autochtones ; consultation qui devra inclure le Caucus autochtone de l’ACHRU, ce dernier représentant les intérêts des fournisseurs de logements autochtones dans les régions rurales et urbaines. « L’annonce historique d’aujourd’hui constitue un grand pas en avant dans la bonne direction pour le secteur du logement social et abordable au Canada. Elle permettra d’augmenter ses possibilités à long terme, a déclaré Stephan Corriveau, président du conseil d’administration de l’ACHRU. Toutefois, de nombreux volets doivent encore être travaillés, particulièrement quant aux investissements indispensables pour le logement autochtone, dans les milieux rural et urbain. En tant que représentante du logement social à travers le Canada, l’ACHRU et son Caucus autochtone travailleront dans l’enthousiasme avec une SCHL dynamisée, les provinces, les territoires et les municipalités pour préciser les questions qui doivent l’être. »

« Pendant des années, l’ACHRU a demandé une Stratégie nationale du logement qui met l’accent sur la protection du logement social et l’augmentation de ses capacités. La stratégie annoncée aujourd’hui permettra d’aller dans ce sens, a ajouté Jeff Morrison, directeur général de l’ACHRU. Toutefois, cette annonce n’est pas la fin d’une démarche. Elle en est plutôt le commencement. Avec des investissements additionnels dans le budget 2018, particulièrement pour le logement autochtone, nous allons travailler intensément pour concrétiser, améliorer et mettre en œuvre les mesures annoncées aujourd’hui afin de pouvoir protéger les logements adéquats et abordables qui existent déjà et en développer de nouveau pour toutes les personnes qui vivent au Canada. »

Un résumé des mesures comprises dans la Stratégie nationale du logement sera bientôt accessible sur le site Web de l’ACHRU.

-30-

Les membres de l’ACHRU comprennent des fournisseurs et des gestionnaires de logements, des municipalités, des entreprises, les 13 services de l’habitation provinciaux et territoriaux, des agences de services, des individus, des étudiants ainsi que des associations et des réseaux liés au logement. Pour plus de renseignements, communiquez avec : Jeff Morrison, directeur général, Association canadienne d’habitation et de rénovation urbaine 613 594-3007, poste 11 jmorrison@chra-achru.ca