Quelles mesures de soutien sont offertes aux femmes âgées victimes de violence entre partenaires intimes?

Sujet(s)

Webinar event date

avr 26, 2018 12:00 pm EDT

Webinar Presenters

Danie Gagnon

 

Danie Gagnon est un activiste communautaire avec une passion pour l'éducation et la protection des personnes âgées. Son expérience dans la gestion des programmes de prévention de l'abus dans le secteur des soins de longue durée l'a mené à travailler avec l'équipe de recherche sur l'abus et la négligence des adultes (ÉRANPA) afin d`élargir notre compréhension de l'abus des personnes âgées dans les provinces Maritimes.

Rina Arseneault

 

Rina est la Directrice adjointe du Centre Muriel McQueen Fergusson pour la recherche sur la violence familiale à l’université du Nouveau-Brunswick, depuis 1993. Elle a une maîtrise en travail social et elle est une travailleuse sociale enregistrée avec l’Association des travailleurs sociaux du Nouveau-Brunswick.

Rina est une militante et une éducatrice chevronnée en matière de violence faite aux femmes et aux enfants. Au cours des années, elle a organisé plusieurs ateliers et sessions de formation. De plus, elle a participé à l'élaboration d'un certificat sur la violence familiale offert à l'université du Nouveau- Brunswick et elle a enseigné des cours dans ce programme. De plus, Mme Arseneault collabore avec des organismes communautaires, des chercheurs universitaires, des agences gouvernementales, les médias et, bien sûr, les victimes de violence conjugale.

En 2014, Rina Arseneault a reçu la prestigieuse distinction honorifique de membre de l’ordre du Canada. L’Ordre du Canada, l’une des plus prestigieuses distinctions honorifiques au Canada pour reconnaître des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Mme Arseneault a été reconnue en tant que chercheuse, activiste, auteure et éducatrice travaillant à l’éradication de la violence familiale.

 

Description

Objectifs d’apprentissage :

  • Acquérir une compréhension de ce que nous savons au sujet des mesures de soutien pour les femmes âgées diverses qui sont victimes de violence entre partenaires intimes.
  • Cerner les lacunes dans les connaissances et les ressources pour lutter contre la violence entre partenaires intimes touchant diverses femmes âgées.
  • Examiner comment les praticiens peuvent répondre aux besoins des femmes âgées victimes de violence entre partenaires intimes.

L’expérience de la violence entre partenaires intimes (VPI) chez les femmes en milieu de vie et plus âgées est à la fois un phénomène important et sous-étudié. Les soutiens actuels aux victimes de VPI reposent en grande partie sur la recherche axée sur les femmes en âge de procréer et, par conséquent, ils ne répondent peut-être pas aux besoins particuliers des femmes en milieu de vie et plus âgées. On ne met pas particulièrement l’accent sur la façon dont sont comblés les besoins des femmes âgées de minorités visibles, des minorités de langue officielle et des régions rurales. Dans cet exposé, nous échangerons des renseignements recueillis dans le cadre d’une étude plus vaste axée sur les initiatives actuelles visant les femmes âgées au Canada et à l’étranger qui font l’objet de VPI. Nous nous appuierons également sur des recherches antérieures portant sur les ressources que les femmes âgées en milieu rural ont utilisées, ou aimeraient utiliser, pour quitter un partenaire violent. Les résultats partagés comprendront une description des programmes et services actuels, des populations cibles, des forces et des défis, des résultats, des plans de développement futur, des connaissances sur d’autres initiatives visant à appuyer les femmes âgées victimes de VPI et des besoins en connaissances de celles qui fournissent des services aux femmes âgées victimes de VPI. Les résultats présentés souligneront à la fois les programmes novateurs et les lacunes dans la prestation des services. Dans cet exposé, nous allons stimuler la discussion sur la façon dont les praticiens peuvent répondre aux besoins des femmes âgées victimes de VPI.