Brian Ouellette - November 2005

C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons que Brian Ouellette est décédé subitement à l’Hôpital régional de Saint John, le vendredi 9 décembre 2005, entouré de sa famille. Né à Saint John (Nouveau-Brunswick), il était le fils d’Armand et de Mary (McGovern) Ouellette et l’époux d’Anne (Lirette) Ouellette. 

M. Ouellette était un mari fidèle, un père fier et aimant ainsi qu’un homme bon et avenant. C’était un homme doté d’un grand esprit, d’une grande sagesse, d’une foi profonde et d’une grande faculté d’aimer. Son dévouement et son amour sans bornes pour sa famille et sa communauté passaient avant tout. 

M. Ouellette était très estimé par ses collègues et étudiants de l’Université St. Thomas, où il occupait depuis 1984 un poste de professeur au département de service social. Durant les années qu’il a passées dans cette université, il a acquis une réputation bien méritée d'enseignant exceptionnel et de travailleur infatigable qui se dévouait pour ses étudiants et l’université qu’il aimait. Son expertise et ses contributions luiont valu le prix d'enseignant émérite et le prix du mérite en enseignement attribué par l’Université St. Thomas. Il y a rempli de nombreuses fonctions, notamment celle de chef du département de service social, et il a été président ou membre de nombreux comités universitaires. En plus de ses tâches à l’Université St. Thomas, ses responsabilités professionnelles et universitaires l’on mené à faire des présentations dans le cadre de diverses conférences nationales et internationales et à animer des ateliers locaux sur diverses questions liées à la pratique du travail social. M. Ouellette s’est fait remarquer en particulier pour son travail lié au VIH/sida, en counseling, en interventions d’urgence et en matière de spiritualité. Il a mis sur pied le premier cours sur la spiritualité et le service social au Canada et a été co-fondateur de la Societé canadienne pour la spiritualité et le travail social, pour laquelle il a notamment planifié cinq conférences nationales. En 2005, Brian Ouellette a été rédacteur de la revue Travail social canadien et a siégé au conseil de rédaction de cette publication pendant de nombreuses années. En outre, il a agi comme pair évaluateur pour un grand nombre de revues savantes, pour l’Association canadienne des écoles de service social et pour les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Il était membre actif de l’Association des travailleurs sociaux du Nouveau-Brunswick et de l’Association canadiennes des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) et a reçu le Prix du travailleur social de l’année décerné par l’ACTS. 

M. Ouellette a contribué de maintes façons à notre communauté. Par exemple, il a été catéchiste à la paroisse Sainte-Famille (Holy Family Parish) pendant longtemps, il a agi comme coordonnateur des échanges mutuels pour les Villages internationaux d’enfants et a siégé au conseil consultatif de la clinique de santé communautaire de Fredericton. Il laisse dans le deuil sa femme, Anne; ses trois fils : Denis (Dawn), de Calgary, Phillippe, d'Ottawa, et Eric, à l’Université Mount Allison, de Sackville; sa fille, Rachel Ouellette, à l’Université Memorial,TN; et un frère, Don Ouellette, de Fredericton.

Ses parents et sa belle-mère, Theresa, l’ont précédé dans la mort.

Il sera exposé  au salon funéraire communautaire McAdam’s Select, sis au 160, rue York, Fredericton, le lundi 12 décembre 2005, de 7 à 21 h, et le mardi 13 décembre, de 14 h à 16 h et de 19 h à 21 h. Le service funèbre sera célébré le mercredi 14 décembre 2005, à 12 h, en l’église catholique St. Dunstan. Le Rév. J.J. Dolan sera le célébrant. L’enterrement aura lieu au cimetière catholique St-François d’Assise. Ceux qui le souhaitent peuvent lui faire un hommage posthume en contribuant au fonds du prix commémoratif Brian Ouellette par l’entremise de l’Université St. Thomas, a/s the Office of University Advancement (achieve@stu.ca).