Des professionnels de la santé s'unissent pour promouvoir des investissements dans les soins primaires

Le Fonds pour l'adaptation des soins de santé primaires proposé de 1,2 G$ appuiera l'établissement au Canada d'un modèle viable de centres de médecine de famille.

OTTAWA, le 3 oct. 2019 /CNW/ - Des dirigeants de l'Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS), l'Association médicale canadienne (AMC), l'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) et le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) se sont réunis aujourd'hui à Vancouver pour demander aux chefs des partis fédéraux de s'engager à créer un Fonds ciblé de 1,2 milliard de dollars pour l'adaptation des soins de santé primaires.

Cette initiative d'une durée limitée fournirait le financement nécessaire pour aider à établir des modèles de soins primaires basés sur le centre de médecine de famille, stratégie d'équipe qui relie pour chaque patient les divers points de prestation des soins dans la communauté. Ces modèles regroupent des médecins de famille, des infirmières praticiennes, des infirmières, des travailleurs sociaux et d'autres professionnels de la santé qui œuvrent en équipe pour fournir aux patients des soins primaires complets. La stratégie permettrait d'aborder les soins aux patients de façon plus globale et améliorerait la prévention et les résultats pour la santé de la population canadienne. Le Fonds s'inspirera du succès qu'a connu son prédécesseur lancé en 2000, qui a entraîné un changement soutenu et d'envergure du modèle de prestation des soins primaires en Ontario, au Québec et en Alberta.

Au Canada, l'accès aux soins primaires demeure difficile pour beaucoup de personnes. Voici quelques-uns des principaux faits :

  • En 2017, selon l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de Statistique Canada, presque cinq millions (4,7 millions) de Canadiennes et de Canadiens de 12 ans ou plus ont déclaré qu'ils n'avaient pas de fournisseur de soins habituel.
  • Parmi ceux et celles qui avaient un fournisseur habituel et qui ont connu des problèmes de temps d'attente, seulement quatre personnes sur dix au Canada ont pu obtenir un rendez-vous dans les 48 heures.
  • Parmi les personnes qui avaient un fournisseur habituel de soins de santé au Canada en 2017, seulement quatre sur dix (40 %) ont déclaré qu'au moins une infirmière travaillait avec leur médecin de famille ou infirmière praticienne. De plus, un peu moins d'une sur dix (9,5 %) a mentionné que des professionnels autres que des médecins et des infirmières, comme des nutritionnistes, travaillaient dans le cabinet où ils recevaient leurs soins habituels.
  • En novembre 2018, il y avait près de 2 000 postes annoncés pour les médecins de famille, à l'exclusion des postes à temps partiel et de suppléance.
  • Dans un sondage Pollara effectué en 2018, neuf personnes sur dix (89 %) vivant avec une maladie chronique au Canada ont déclaré consulter un médecin pour leur état de santé, mais seulement une sur dix (11 %) a déclaré avoir eu accès à une équipe de professionnels de la santé.

CITATIONS :

L'AIIC est d'avis qu'il est essentiel d'optimiser les soins de santé primaires pour améliorer la santé de toutes les personnes vivant au Canada et l'efficacité de la prestation des services de santé. La création d'un Fonds pour l'adaptation des soins de santé primaires améliorera les résultats pour la santé grâce à un accès équitable et rapide aux services, ce qui réduira en retour les coûts pour le système de santé de demain. 

- Mme Claire Betker, présidente, Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC)

Le regain d'attention envers l'importance de l'accès aux médecins de famille et aux équipes de santé interprofessionnelles, tel que décrit dans notre vision du centre de médecine de famille, est encourageant pour le CMFC. L'aide financière à une réforme structurelle qui garantit la mise en œuvre soutenue des soins en équipe est cruciale, car elle permettra au système de santé du Canada de répondre aux besoins en pleine évolution des patients et des communautés.

- Dr Paul Sawchuk, président du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC)

Les soins primaires sont l'épine dorsale de notre système de santé au Canada et une priorité nationale au cours de la campagne électorale. Comme nous le savons, les soins de santé constituent une responsabilité partagée entre le fédéral, les provinces et les territoires. Il est temps que le gouvernement fédéral agisse en partenaire à parts égales pour tenir la promesse canadienne liée à l'universalité des soins de santé afin que nous puissions faire avancer le système au XXIe siècle.

- Dr Sandy Buchman, président de l'Association médicale canadienne (AMC)

L'engagement relatif au Fonds pour l'adaptation des soins de santé primaires constitue une avancée majeure dans l'édification au Canada d'un réseau de soins qui place les gens au cœur de ces soins - en répondant aux besoins immédiats sur le plan de la santé tout en établissant des liens avec des services soutenus de soins de santé communautaires et des services sociaux qui appuieront le rétablissement ainsi que de meilleurs résultats à long terme. 

Dianne Heath, directrice générale, Association des travailleuses et travailleurs sociaux de la Colombie-Britannique (ATTSCB)

À propos de l'Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux

Fondée en 1926 pour surveiller les conditions d'emploi et établir des normes d'exercice au sein de la profession, l'Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTTS) est devenue une porte-parole nationale. La fédération nationale de l'ACTTS regroupe neuf organisations partenaires des provinces et des territoires.

À propos de l'Association médicale canadienne

Depuis 1867, l'Association médicale canadienne (AMC) est la porte-parole nationale de la profession médicale au Canada. Nous travaillons avec les médecins en exercice, les médecins résidents et les étudiants en médecine sur des enjeux d'importance pour la profession et la santé de la population canadienne. Nous préconisons des politiques et des programmes qui suscitent des changements significatifs au profit des médecins et de leurs patients.

À propos de l'Association des infirmières et infirmiers du Canada

L'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) est la voix professionnelle nationale et mondiale des soins infirmiers au Canada, représentant plus de 135 000 infirmières et infirmiers autorisés et praticiens dans les 13 provinces et territoires du Canada. L'AIIC travaille à faire avancer la pratique et la profession infirmières pour améliorer la santé et optimiser le système public de soins de santé au Canada.

À propos du Collège des médecins de famille du Canada

Le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) est l'organisation professionnelle qui représente plus de 38 000 membres au Canada. Le CMFC établit les normes de la formation postdoctorale en médecine familiale offerte dans les 17 facultés de médecine au Canada. Après étude, il accorde l'agrément aux programmes ainsi qu'aux documents de développement professionnel continu qui permettent aux médecins de famille de satisfaire aux exigences relatives au certificat et au permis d'exercice. Le CMFC fournit des services de grande qualité, appuie l'enseignement et la recherche en médecine familiale et intervient pour le compte de la spécialité que constitue la médecine familiale, des médecins de famille et de leurs patients.

SOURCE Association médicale canadienne

Renseignements: Pour organiser une entrevue ou obtenir un supplément d'information : Fred Phelps, ACTTS, [email protected], 613 729-6668, poste 222; Relations avec les médias de l'AMC, [email protected], 613 806-1865; Eve Johnston, Association des infirmières et infirmiers du Canada, [email protected], cell. : 613 282-7859; Susan Monic, CMFC, [email protected], 905 629-0900, poste 432

Related Links

https://www.cma.ca/