Le 15 mai, 2017 - L'ACTS trouve encourageantes les discussions relatives aux soins palliatifs

 

 

 

OTTAWA, ONTARIO – Le 9 mai 2017 – L'Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux (ACTS) trouve encourageants les commentaires positifs du gouvernement du Canada au sujet du projet de loi C-277, Loi visant l’élaboration d’un cadre sur les soins palliatifs au Canada, selon lesquels cette loi pourrait être adoptée rapidement. Ce projet de loi sera débattu en Chambre cette semaine et l'ACTS espère que les Canadiens pourront bientôt profiter de la mise en œuvre rapide d'un tel cadre.

« Il ya longtemps que nous demandons une équité et un leadership fédéral accrus en vue d'un Canada meilleur », lance la présidente de l'ACTS, Jan Christianson-Wood. « Un cadre national sur les soins palliatifs constitue une pièce importante du casse-tête et, considérant notre population vieillissante, il est temps de reconnaître que les soins palliatifs ne devraient pas constituer un service offert en silo, mais un droit pour tous les Canadiens et les Canadiennes, accessible là et où ils en ont besoin. »

C-277, un projet de loi d'initiative parlementaire, commandité par la députée Marilyn Gladu, a été reconnu comme crucial et opportun par bon nombre de parties prenantes et de décideurs. Le projet de loi réagit à l'inégalité du financement des soins palliatifs partout au Canada et propose une définition pancanadienne stable des services compris au chapitre des soins palliatifs.

« Du point de vue de l'ACTS, ce projet de loi répond à bon nombre de nos demandes », poursuit Mme Christianson-Wood. « Le projet de loi  C-277 est certes en harmonie avec les principes qui sous-tendent la Loi sur l'action sociale  que nous avons proposée. Celle-ci s'appuie sur des principes semblables à ceux que l'on retrouve dans la Loi canadienne sur la santé et qui servent à orienter le Transfert canadien en matière de programmes sociaux dans le but d'assurer son équité et sa reddition de comptes.

Aussi, dans le contexte de son travail de représentation entourant le projet de loi C-14, la loi légalisant l'aide médicale à mourir (AMM), l'ACTS a souligné qu'aucun Canadien ne devrait recourir à l'AMM en raison d'un manque de soins convenables ou accessibles en matière de gestion de la douleur et se soins palliatifs.

« Nous avons affirmé sans équivoque que la discussion entourant l'AMM ne devait pas se dérouler dans le vide, en dehors de la discussion plus large entourant les soins de fin de vie », ajoute Mme Christianson-Wood.  Nous nous rebutons à l'idée qu'un Canadien puisse recourir à l'AMM parce qu'il ne peut pas recevoir les soins de gestions de la douleur dont il a besoin. Le projet de loi C-227 contribuerait certes à atténuer cette préoccupation. »

L'ACTS se réjouit à l'idée de soutenir ce gouvernement dans ses efforts d'élaboration rapide d'une telle stratégie pancanadienne de soins palliatifs, guidée par le projet de loin C-277.

-30-

Pour plus de renseignements :
Fred Phelps, M.Serv.Soc., TSI

Directeur général de l'ACTS

Tél.: 613-729-6668

 

Pour en savoir davantage au sujet d'Une nouvelle loi sur l'action sociale pour le Canada  et d'autres initiatives de l'ACTS, consultez son site Web à l'adresse :  http://www.casw-acts.ca/fr